Larcher sur le non-cumul des mandats : "On a d'autres urgences"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

RÉACTION - Selon le président du Sénat, les élus LR ne préparent pas de texte pour revenir sur le non-cumul des mandats, même si le sujet reste débattu.

INTERVIEW

Gérard Larcher n'a jamais caché son attachement à la possibilité, pour les élus, de cumuler un mandat local avec un mandat national. Le président du Sénat l'a réaffirmé mercredi sur Europe 1 : "je pense qu'il est utile au pays que les parlementaires puissent exercer une fonction exécutive pour être en lien avec le pays." Pour lui, cela permet de garantir une "proximité" entre élus et électeurs.

"D'autres urgences". En revanche, Gérard Larcher a démenti l'information de France Info, qui affirmait mardi que les sénateur LR préparaient une proposition de loi pour revenir sur le non-cumul des mandats. "On a d'autres urgences", a affirmé le président du Sénat, reconnaissant toutefois que "c'est un débat qui a lieu" au sein de l'opposition.

Entrée en vigueur en 2017. Le non-cumul des mandats, promis par François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012, avait été définitivement voté en janvier 2014. Ce projet de loi, qui entrera en vigueur en 2017, interdit le cumul d'un mandat de député ou de sénateur avec une fonction exécutive locale. Il a été vivement combattu par la droite, qui y voit le risque de créer un Parlement d'"apparatchiks" coupés des réalités du terrain.