Lanceurs d'alerte : Julian Assange réclame une loi à François Hollande

  • A
  • A
Lanceurs d'alerte : Julian Assange réclame une loi à François Hollande
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le fondateur de WikiLeaks s'est exprimé par vidéoconférence aux journées d'été des écologistes.

Toujours reclus à l'ambassade d'Equateur à Londres, Julian Assange est intervenu vendredi par vidéoconférence aux journées d'été d'Europe Ecologie-Les Verts, près de Lille. Et le fondateur de WikiLeaks a profité de cette tribune pour demander à François Hollande de faire voter une "loi garantissant la protection des lanceurs d'alerte".

"Je voudrais faire un appel à M. François Hollande. Si la France veut vraiment protéger les droits de ses journalistes et de sa population, il faut permettre la communication et le partage des informations et donc il est nécessaire d'avoir une loi", a déclaré Julian Assange. "Cette loi devrait garantir la protection des lanceurs d'alerte au cas où ils révèleraient des informations".

"De toute façon il faut une protection. Mais là je parle de l'Europe et de la France. Les Etats-Unis sont une autre chose, ensuite il faut également éviter que les droits de l'Homme ne soient violés", a-t-il ajouté devant une salle conquise qui a multiplié les standing ovation. A la fin de son allocution, le journaliste Edwy Plenel qui animait le débat a d'ailleurs lancé "Asile pour Julian !", repris en écho par un amphithéâtre rempli.

Pas d'asile en France pour Assange. Julian Assange avait demandé l'asile à François Hollande dans une lettre ouverte au chef de l'Etat début juillet. Une demande immédiatement rejetée par l'Elysée. "La situation de M. Assange ne présente pas de danger immédiat. Il fait en outre l'objet d'un mandat d'arrêt européen", avait précisé la présidence de la République.