Lamassoure : Marine Le Pen n'a fait "rien que des bêtises" au Parlement européen

  • A
  • A
Lamassoure : Marine Le Pen n'a fait "rien que des bêtises" au Parlement européen
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le chef de file UMP aux européennes en Ile-de-France a défendu avec ardeur les élections européennes.  

"Le pouvoir est à prendre en Europe". Le chef de file UMP aux européennes en Ile-de-France Alain Lamassoure, invité d'Europe 1 vendredi matin, s'est dit "fier de l'Europe" en tant que patriote "parce l'Europe est depuis le début une construction et une réalisation française". Un peu moins d'un mois avant les élections européennes qui intéressent peu les électeurs, Alain Lamassoure a indiqué que "le pouvoir était à prendre en Europe, le 25 mai, face aux technocrates de la Commission européenne" soulignant qu'il n'y aurait "plus de loi européenne sans le vote du Parlement européen".

"Des eurosceptiques, il y en a dans tous les grands partis". Alors que l'UMP peine à parler d'une seule voix sur l'Europe, Alain Lamassoure a relativisé les critiques dont il a pu faire l'objet par Henri Guaino. L'ancienne plume de Nicolas Sarkozy avait sévèrement taclé la tête de liste UMP Ile-de-France indiquant qu'il "incarnait l’Europe dont plus personne ne veut". "Des eurosceptiques, il y en a dans tous les grands partis", a commenté Alain Lamassoure, assurant que "90% des parlementaires UMP étaient derrière le projet européen".  

Haro sur Le Pen. Alain Lamassoure a ensuite ironisé sur la formule lancée le 1er mai par Marine Le Pen à ses militants ("Ne me décevez pas et allez voter"): "Elle aurait pu continuer en disant : ne me décevez pas, ne vous abstenez pas, allez voter, parce que si vous votez pour moi, moi je vous décevrai !" "Marine Le Pen, ça fait dix ans qu'elle est au Parlement européen. Qu'est-ce qu'elle a fait ? Quasiment rien, rien que des bêtises", a fustigé l'ancien ministre, citant " la loi sur le détachement des travailleurs", qui offre la possibilité pour les travailleurs européens d'aller travailler dans un pays différent. La veille du vote, Marine Le Pen dit: cette loi c'est une bombe à fragmentation contre l'emploi des Français en France. Le lendemain", Marine Le Pen "s'est abstenue", a-t-il souligné.

sujet

CHRONIQUE - Un débat pour l'Europe

ZOOM - Européennes, des élections fatales au Front de gauche

ZOOM - Européennes : le FN met le paquet