Lagarde : "Trump est peut-être la dernière chance pour l’Europe"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le président de l'UDI, invité dimanche d'Europe 1, l'élection du milliardaire doit amener les Etats européens à faire front commun.

INTERVIEW

Donald Trump a vu défiler un nombre de manifestants à travers l’Amérique largement supérieur au nombre de participants à son investiture. "C'est énorme, et c’est heureux", a estimé Jean-Christophe Lagarde, invité dimanche du Grand Rendez-vous d'Europe 1 /iTélé/Les Echos. "C’est le début de la résistance au trumpisme. On a vu dans la campagne américaine une violence, notamment à l'égard des femmes", a-t-il encore relevé.

Le discours "grossier" de Trump. "C’est le signe que le problème de la place de la femme dans la société est toujours d’actualité", souligne le président de l'UDI. "L'élection de Donald Trump est-elle une bonne nouvelle pour le monde ? Je ne le crois pas, c’est le plus petit des discours d'investiture depuis trente ans", estime le député-maire de Drancy, dénonçant "un discours assez grossier, flinguant et descendant en flamme le bilan d’Obama alors que celui-ci était en face de lui et ne pouvait pas lui répondre".

Un défi pour les Européens. Néanmoins, Jean-Christophe Lagarde pense que "Trump est la principale et peut être la dernière chance pour l’Europe". "On a depuis des années un président américain qui est ouvertement contre l’Europe, qui critique l'Allemagne, qui critique la France, qui espère ouvertement que l'Europe explose. Pourquoi ? Parce qu’il veut rester maître du jeu et imposer ses intérêts à nos pays contre nos intérêts économiques et sociaux". "C’est un défi que les élus, les chefs d’Etat européens doivent relever", juge le centriste, qui appelle l'Europe à bâtir "une stratégie économique, commerciale et monétaire suffisamment forte pour que nous ne soyons plus les grands naïf de la mondialisation".