Lagarde : le soutien de Dupont-Aignan à Le Pen est "pitoyable" et "répugnant"

  • A
  • A
Partagez sur :

La décision de Nicolas Dupont-Aignan n'en finit plus de susciter les critiques de la classe politique, y compris à l'UDI.

INTERVIEW

Le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen a du mal à passer à droite. Après Jean-François Copé, très virulent samedi matin sur Europe 1, c'est au tour de Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, toujours sur notre antenne, de critiquer la décision du leader de Debout la France.

"C'est répugnant, écœurant". "C'est pitoyable. Cela fait des années que Dupont-Aignan rêve d'être Le Pen et, comme il n'y est pas parvenu, finalement il essaye de le devenir par mariage. Mais ce qui est encore plus pitoyable, répugnant, révoltant, écœurant, c'est qu'il essaye de le faire au nom du général de Gaulle. Dans les fondateurs du Front national, autour de Jean-Marie Le Pen, il y avait des gens qui mettaient la main dans la rafle du Vél d'Hiv. C'est d'ailleurs pour ça que Marine Le Pen était intervenue il n'y a pas très longtemps en niant la responsabilité de la France", a déclaré le président de l'UDI.

"De l'opportunisme financier". "Je pense que c'est de l'opportunisme, politique (...) mais aussi de l'opportunisme financier. N'ayant pas atteint les 5% des voix, il a dû passer un accord financier avec le FN. La politique (...) ça doit être la défense d'intérêts moraux, nationaux. Et c'est (...) ridicule de voir M. Dupont-Aignan critiquer Mme Le Pen pendant toute la campagne pour finir par se coucher devant elle", a-t-il ajouté.