La ville des Chirac a voté Hollande

  • A
  • A
La ville des Chirac a voté Hollande
Jacques Chirac et certains de ses proches ont peut-être voté Hollande, selon plusieurs sources. Autant de fuites qui ont peut-être influencé le vote des Sarranais.
Partagez sur :

Traditionnellement très à droite, la commune de Sarran place Hollande devant Sarkozy.

Mais pour qui a donc voté Jacques Chirac ? On ne le saura probablement pas, l'ancien chef d'Etat ayant annoncé qu'il ne ferait aucune déclaration sur le scrutin. On sait par contre que François Hollande a séduit Sarran, la commune où votent l'ancienne figure du RPR et son épouse. Le socialiste y fait plus de 33,49%, contre 29,72% pour Nicolas Sarkozy. 8 voix de différences, c'est peu, mais ici ça change tout.

Un changement de couleur radical pour cette petite commune corrézienne de moins de 300 âmes. En 2007, Ségolène Royal avait obtenu 17%, contre 42 pour le chef de l'Etat. Et Jacques Chirac avait lui fédéré 61% contre 11 pour Jospin en 2002.

"C'est très gros ce qui se passe ici", commente un habitant :

Humour corrézien

"Ce sont des Chiraquiens qui ont voté pour François Hollande, une image très forte", s'est réjoui Sophie Dessus, vice-présidente PS du Conseil général de Corrèze. "Beaucoup de vieux chiraquiens anti-sarkozystes m'ont fait savoir qu'ils voteraient Hollande", confirmait un spécialiste de la vie politique locale.

Ce résultat intervient alors que de nombreux commentateurs estiment que l'ancien chef de l'Etat aurait voulu voter socialiste. En juin dernier, il avait lui-même déclaré devant des caméras de télévision qu'il voterait Hollande, avant de rétropédaler dans un communiqué, évoquant un trait "d'humour corrézien."

"Jacques Chirac est un humaniste, marqué à la fois par la fibre radicale-socialiste corrézienne et la dimension sociale du gaullisme. Synthèse qu'il reconnaît aujourd'hui chez le candidat de gauche", a récemment déclaré l'historien et écrivain Jean-Luc Barré, proche de Jacques Chirac, qui soutient que l'ancien chef d'Etat lui a avoué son penchant socialiste.

Poussée du FN en Corrèze

Et même si Bernadette Chirac, qui a voté pour son époux par procuration, dément ces affirmations, il semblerait bien que le clan Chirac ait changé de bord. Selon le Parisien du 17 avril, sa fille, Claude, et son gendre, ainsi que d'autres proches, soutiendraient discrètement le candidat socialiste. Autant de fuites qui ont peut-être influencé le vote des Sarranais.

En Corrèze, ancien fief de Jacques Chirac désormais celui de François Hollande, dont il est le président du Conseil général, le socialiste fait également carton plein. Il devance de loin Nicolas Sarkozy, avec 43% contre 21,5.

"Mais ce qui vient le gâcher et gâcher beaucoup de choses, y compris le résultat de François Hollande, c'est le score de Marine Le Pen", regrette toutefois la vice-présidente communiste du Conseil général Dominique Grador. La candidate FN regroupe en effet 13% des voix, contre 7,5 pour son père en 2002.