La vie "normale" des petits candidats

  • A
  • A
La vie "normale" des petits candidats
Les outsiders du premier tour ont presque tous repris leur vie, en dehors de la politique.@ REUTERS
Partagez sur :

Les outsiders du premier tour ont presque tous repris leur vie. Loin de la politique.

Les caméras sont reparties, les micros se sont éteints, les demandes d'interviews ont déjà cessé. Au lendemain du premier tour de la présidentielle, la folie médiatique autour des petits candidats s'est calmée. Lundi, Europe 1 a suivi les cinq candidats qui ont fait les plus bas scores pour savoir ce qu'ils allaient faire désormais. Conclusion : c'est la vie "normale" qui reprend.

Poutou pas inspiré par le ciné

Philippe Poutou a toujours les yeux rivés sur des affiches, mais de cinéma cette fois. Lundi, le candidat du NPA avait prévu d'aller voir un film mais n'a visiblement été séduit par aucune des nouveautés. "Il y a plein de films qui ne sont pas tentants", juge-t-il sur Europe 1. La virée "ciné" s'est donc terminée devant un café dans une brasserie.

Le candidat anticapitaliste s'est accordé quelques jours de repos avant de retourner pointer à l'usine Ford de Blanquefort la semaine prochaine. "Je crois qu'il va y avoir une bonne ambiance. Forcément, pendant plusieurs jours on va me demander 'et alors, la télé ?'. J'aurai plein d'anecdotes à raconter pendant un petit moment", s'amuse Philippe Poutou.

Arthaud retourne au lycée

Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte Ouvrière, retournera elle aussi travailler dès lundi prochain. La professeur d'économie au lycée Le Corbusier d'Aubervilliers retrouvera ses élèves de terminale, pour la dernière ligne droite avant le bac. "Ça redémarre sur les chapeaux de roue parce que le bac arrive très vite. Il va falloir que je fasse une sacrée mise au point pour me retrouver d'arrache-pied dès lundi", confie la candidate à Europe 1.

Jacques Cheminade, qui a cultivé son originalité pendant toute la campagne, poursuit sur la même voie. Le doyen de la campagne s'est replongé dans ses livres d'histoire. "C'est un livre de Maurice de Gandillac sur toute l'histoire de la Révolution et la Renaissance. C'est un livre très épais, que j'ai trouvé chez un brocanteur pour la somme mirifique d'1 euro", détaille-t-il sur Europe 1.

Diète médiatique pour Dupont-Aignan

Pour décompresser, Nicolas Dupont-Aignan a, lui, trouvé la parade : un sevrage médiatique. Le candidat de Debout la République a décrété un silence radio pendant 15 jours.

Quant à Eva Joly, elle s'est simplement accordé une petite journée de repos lundi. La candidate EELV reprendra ensuite la campagne pour le second tour aux côtés de François Hollande. Après la fin de l'élection, l'écologiste prendra quelques jours de vacances sur un bateau en Corse.