La taxe carbone ne devrait pas être un nouvel impôt

  • A
  • A
La taxe carbone ne devrait pas être un nouvel impôt
Partagez sur :

Xavier Bertrand et Luc Chatel ont apporté une pierre au débat sur la taxe carbone avant le dernier arbitrage de Nicolas Sarkozy.

D'un coté, il y a le secrétaire général de l'UMP. Xavier Bertrand affirme à propos de la taxe carbone :"Nicolas Sarkozy n’a pas été élu pour augmenter la fiscalité. On va la transformer. Il faut qu’il y ait un impôt qui disparaisse en face", a-t-il encore précisé.

Interrogé sur les modalités de la mise en place de la taxe, Xavier Bertrand a répondu : "La décision sera prise dans les jours qui viennent. Tout le monde a signé."

Ecoutez Xavier Bertrand, interrogé dimanche matin sur Europe 1 :

De l'autre, il y a le porte-parole du gouvernement. Luc Chatel précisé le propos de Xavier Bertrand : "Il est important que cela se fasse à fiscalité constante, ce n'est pas un impôt nouveau" a-t-il indiqué dimanche soir au Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro. Il a insisté sur le fait que sa mise en oeuvre de "la contribution climat énergie" serait "progressive", et "intégralement compensée". "Cela se fera à prélèvement constant", a poursuivi le porte-parole, en citant des mécanismes "de redistribution, de compensation".

Après les propos de François Fillon qui affirmait que le montant de la taxe carbone serait de 14 euros, l'Elysée a fait savoir que le dernier arbitrage reviendrait à Nicolas Sarkozy dans les prochains jours. Le feuilleton qui anime la classe politique et le gouvernement devrait donc encore connaître un nouvel épisode.