LA QUESTION D'EUROPE SOIR - Seriez-vous prêt(e) à voter pour un candidat anonyme aux élections législatives ?

  • A
  • A
LA QUESTION D'EUROPE SOIR - Seriez-vous prêt(e) à voter pour un candidat anonyme aux élections législatives ?
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Chaque jour, donnez-nous votre avis sur l'actualité et retrouvez le résultat en direct à 19 heures dans le Club de la presse.

Respecter la promesse de renouvellement tout en jouant sur de subtils équilibres politiques pour tenter d'obtenir une majorité : la "République en marche" d'Emmanuel Macron dévoile jeudi le nom d'"environ 450" candidats aux législatives, en attendant de régler les cas épineux comme Manuel Valls. C'est la première scène de l'acte II pour le président élu, soucieux de s'assurer la maîtrise de l'Assemblée nationale pour mettre en place son programme.

Jeudi, il lance donc la bataille des législatives (11-18 juin) qui devra être menée tambour battant par les postulants de la République en marche, le nouveau nom du parti. Mais le brouillard peine à se dissiper sur l'identité de ses soldats. Un contingent devait être lancé avant le premier tour de la présidentielle, puis un fort bataillon entre les deux tours.

Seuls 14 noms sont pour l'instant connus et "environ 450" le seront jeudi après-midi, selon le président de la Commission d'investiture Jean-Paul Delevoye. Il était prévu de pourvoir l'ensemble des 577 circonscriptions d'ici à jeudi midi. A huit jours de la fin du dépôt légal des candidatures en préfecture, le 19 mai, le temps presse. Un afflux de CV est arrivé dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron, dont celui de l'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls, qui a annoncé mardi son intention de briguer l'investiture de La République en marche dans son fief de l'Essonne.

Qu'en pensez-vous ?  Seriez-vous prêt(e) à voter pour un candidat anonyme aux élections législatives ? Votez ci-dessous et expliquez-nous votre vote dans les commentaires. Vous pouvez aussi poser vos questions à Arnaud Leroy, porte-parole d'Emmanuel Macron, député des Français de l'étranger invité du Club de la presse à 19 heures.