La question des primaires bientôt tranchée au PS ?

  • A
  • A
La question des primaires bientôt tranchée au PS ?
Partagez sur :

Martine Aubry dira, lors de l'université d'été de La Rochelle, si elle est d'accord pour l'organisation de primaires.

L’épineuse question des primaires en passe d’être réglée au PS ? Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a indiqué lundi que Martine Aubry se prononcera sur la question des primaires lors de l'université d'été de La Rochelle, le week-end prochain, notant que la première secrétaire "a déjà exprimé des positions plutôt favorables à cette idée-là". Benoît Hamon, qui est favorable aux primaires, a noté que la maire de Lille "a déjà exprimé des positions plutôt favorables à cette idée-là. C’est d’ailleurs elle qui a commandé à Arnaud Montebourg un rapport" sur ce sujet.

Ils sont de plus en plus nombreux à être "pour". Vincent Peillon, leader du courant "L'espoir à gauche", et le député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg ont récemment fait monter la pression en faveur de primaires ouvertes à toute la gauche. Bertrand Delanoë et Pierre Moscovici y sont aussi favorables. Arnaud Montebourg a même menacé de quitter le PS en cas de refus de Martine Aubry.

Même Laurent Fabius, qui n'y était jusqu’à présent pas favorable, a jugé lundi le processus nécessaire. "Je pense que, qu'on y soit favorable ou pas, les primaires sont devenues inévitables" a déclaré Laurent Fabius sur Europe 1. Qui votera ? "Pas simplement les militants socialistes mais un ensemble beaucoup plus vaste, les électeurs de gauche", a estimé l’ancien Premier ministre.