La prostitution à l'Assemblée le 27 novembre

  • A
  • A
Partagez sur :

La proposition de loi socialiste "renforçant la lutte contre le système prostitutionnel", et prévoyant notamment de pénaliser les clients des prostituées, sera examiné par l'Assemblée nationale les 27 et 29 novembre, a-t-on appris mardi de source parlementaire. Ce texte, cible de la récente pétition intitulée "Touche pas à ma pute", publiée dans le magazine Causeur, prévoit de sanctionner le recours à une prostituée d'une amende de 1.500 euros, doublée en cas de récidive. Il abroge aussi le délit de racolage public.

Il devrait commencer à être débattu dans la soirée du mercredi 27 novembre, l'examen se poursuivant non le jeudi - journée consacrée à des propositions de lois de l'UDI, mais le vendredi 29 novembre. Ces dates ont été fixées par la conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit notamment, autour du président, Claude Bartolone (PS), les chefs de file des groupes politiques.