La présidente du Chili retrouve la terre de ses ancêtres en Bourgogne

  • A
  • A
La présidente du Chili retrouve la terre de ses ancêtres en Bourgogne
Partagez sur :

La présidente du Chili Michelle Bachelet s'est rendu samedi en Bourgogne. Elle souhaitait, lors son voyage officiel en France, découvrir la terre de ses ancêtres.

"Je pense que c'est un moment de la vie qu'on n'oubliera jamais, ni moi ni elle", a confié Michel Picard samedi après avoir fait visiter à la première dame du Chili la maison où avait vécu l'arrière grand-père de Michelle Bachelet, avant d'émigrer en Amérique Latine.

Michel Picard est l'actuel locataire de la modeste maison du petit village de Bourgogne que Louis-Joseph Bachelet avait quitté en 1859, emportant à des milliers de kilomètres son savoir-faire et quelques plants de vignes. Une plaque commémorative sur la façade de la maison a été dévoilée. Le parc, situé derrière et portant le patronyme de la présidente chilienne, a été inauguré.

Submergée d'émotion, la présidente chilienne a évoqué ses "diverses origines" et son appartenance à "cette colline de Bourgogne" où elle a retrouvé de nombreux Bachelet. Environ un millier de personnes se sont pressées à Chassagne-Montrachet qui abrite habituellement quelque 400 âmes.

Ecoutez le reportage d'Emilie Nora à Chassagne-Montrachet :



La présidente chilienne est arrivée mercredi à Paris pour une visite officielle de trois jours en France. Peu avant son voyage en France, elle avait manifesté son "enthousiasme" à l'idée de découvrir "les terres de (ses) arrières-arrières-grands-parents.