LA PHOTO – Une rencontre entre Macron et Trump "loin du protocole attendu"

  • A
  • A
LA PHOTO – Une rencontre entre Macron et Trump "loin du protocole attendu"
Donald Trump et Emmanuel Macron se sont rencontrés à l'ONU lundi.@ Ludovic Marin/AFP
Partagez sur :

Ludovic Marin, photographe à l'AFP, a suivi Emmanuel Macron à l'Assemblée générale de l'ONU. Et immortalisé un fugace éclat de rire lors d'une rencontre avec Donald Trump.

MAKING OF

Chaque semaine, Europe1.fr vous propose un regard décalé sur l'actualité politique, dans l'objectif d'un photographe de l'AFP.

En déplacement à New York pour l'Assemblée générale de l'ONU, lundi, Emmanuel Macron y a pris la parole pour évoquer le contexte international. Et rencontré son homologue américain, Donald Trump. Ces traditionnelles discussions bilatérales donnent lieu à de tout aussi traditionnelles photographies de poignées de main. Cette fois-ci, au milieu des images attendues, il en est une plus incongrue : le président américain, la bouche en cœur, se tient à côté du président français en plein fou rire. Ludovic Marin, photographe à l'AFP, raconte les coulisses d'un instant fugace.

  • Choisir le moment

La photo a été prise pendant l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, pour la rencontre officielle entre Emmanuel Macron et Donald Trump. Nous étions dans le palace où résidait Donald Trump. Les deux présidents ont échangé quelques propos liminaires et on a tout de suite senti que Donald Trump ne savait pas vraiment ce qu'il allait nous raconter.

Normalement, les deux chefs d'État ont trois minutes d'échange de paroles et abordent plutôt des sujets chauds. Mais Donald Trump, lui, a commencé à parler de sa visite à Paris le 14 juillet dernier. Il a répété que c'était absolument génial, qu'il avait adoré le défilé militaire et qu'il comptait faire la même chose à Washington pour le 4 juillet. C'est à ce moment-là qu'Emmanuel Macron s'est complètement lâché. Ce qui se passe est vraiment incongru, loin du protocole attendu. Il avait l'air de trouver ça à la fois sympathique et étrange, il était un peu désarçonné.

On est là pour immortaliser un moment, il n'y a aucune place pour la créativité.

  • Gérer l'attente

Pour faire ce genre d'images, on arrive 45 minutes avant la rencontre. On est stockés dans des pièces avec le pool de la Maison-Blanche, mieux placé que nous. Il faut arriver à se mettre à côté d'eux. Le service de presse nous fait passer de pièces en pièces, de couloirs en couloirs, on est complètement perdus car on ne connaît pas la géographie des lieux. À chaque fois, on pense arriver au bout, et en fait non. Il ne faut pas courir, même quand tu as très envie d'être devant.

Et quand, enfin, tu arrives dans la bonne salle, il faut tout de suite reprendre ses esprits et se mettre à travailler. Car tout se joue dans les premiers instants, lorsque les deux personnalités peuvent avoir un début de conversation sans la presse, donc plus spontané. Une fois que les télévisions sont installées, c'est foutu.

  • Jongler avec les contraintes

On sait qu'on est là pour une rencontre protocolaire des plus classiques. On sait aussi que ce qui est très habituel peut devenir étonnant, dans la mesure où il y a Donald Trump et que tout peut sortir du banal avec lui.

Lorsqu'on arrive, on ne peut pas se placer où on veut. Emmanuel Macron et Donald Trump sont déjà assis. Une lumière plus forte qu'elle ne l'aurait été naturellement éclaire déjà la scène pour que les télévisions n'aient pas de problèmes de prises de vue, car nous n'avons pas le temps de faire des repérages. On est donc là pour immortaliser un moment, il n'y a aucune place pour la créativité. Et en réalité, je n'ai pas fait grand-chose à part capter un instant que, normalement, je n'aurais jamais pu saisir.

Cela a surpris les journalistes français mais je pense que les journalistes américains, eux, sont habitués à ce que ce soit n'importe quoi. Trump les déconcerte tellement… Ils ne savent jamais à quoi s'attendre, c'est un excellent client pour la presse. Il n'agit pas selon les codes classiques car lui-même n'est pas un politicien classique. Il est cash, à l'excès parfois.

  • Donner du sens à une image

L'éclat de rire d'Emmanuel Macron est une expression très inhabituelle, surtout dans le contexte actuel, marqué par les catastrophes environnementales et la crise avec la Corée du Nord. La preuve, j'ai suivi d'autres bilatérales et je n'ai pas eu l'occasion de refaire le même genre d'image. Avec la Turquie, c'était d'une froideur accomplie, avec l'Iranien c'était très poli mais chaleureux, avec le Japon c'était très… japonisant. Mais Trump, lui, est imprévisible et incodifiable.

Il y a deux autres photos d'une poignée de main où l'on voit Trump tendre la sienne paume vers le haut, tandis que, sur la suivante, Emmanuel Macron tend sa main paume vers le bas. Or, selon les sémiologues qui analysent le langage corporel, lors d'une poignée de main, celui qui recouvre l'autre est vu comme le dominant. Dans ce contexte, Trump apparaît comme celui qui se laisse dominer, et donne à Emmanuel Macron la possibilité de se placer au-dessus de lui.

Trump-paume-bas

Macron-paume-haut

Mais je trouve que cette image de l'éclat de rire est plus représentative du côté spontané du président américain, qui arrive à totalement changer la tonalité d'une rencontre diplomatique. D'habitude, c'est beaucoup plus plat en termes d'attitude. Tout à coup, il y a eu ce moment spontané et imprévu. Ce n'était plus une rencontre classique.