La participation définitive estimée à 81,5%

  • A
  • A
La participation définitive estimée à 81,5%
A la mi-journée, un tiers des Français avait déjà glissé leur bulletin dans l'urne.@ REUTERS
Partagez sur :

A 17 heures, le taux de participation à l'élection présidentielle était de 71,96%.

A 17 heures, le taux de participation à l'élection présidentielle était de 71,96%, selon les chiffres officiels du ministère de l'Intérieur. Une participation en légère hausse de 0,37 points par rapport au premier tour du 22 avril (71,59%).

Vers davantage de votes blancs

Si les Français se déplacent traditionnellement davantage pour le second tour de cette élection, le taux de participation est inférieur par rapport à 2007 - année record - à la même heure. Il était alors de 75,11%.

Si le nombre de votants est généralement plus important au second tour d'une élection, on dénombre également davantage de bulletins blancs et nuls qu'au premier tour. Cette année, Marine Le Pen (17,9% des suffrages exprimés au 1er tour) a annoncé qu'elle voterait blanc au second tour.

Selon les estimations Ifop, le taux de participation définitif au second tour de la présidentielle pourrait atteindre 81,5%, soit une abstention de 18,5%. Pour rappel, le taux final de participation avait été de 83,97% au second tour de 2007, et de 79,48% au 1er tour de la présidentielle de cette année, le 22 avril dernier.

Voici un graphique de l'évolution de l'abstention au second tour depuis 1965 :

abstention

Participation en baisse à Paris

A Paris, la participation est nettement en recul par rapport au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007 : 64,04%, contre 68,27% il y a cinq ans, a annoncé la préfecture.

Les électeurs se sont en revanche déplacés en plus grand nombre qu'en 2007 dans le département de Seine-et-Marne. En milieu de journée le taux de participation était de 30,61%, contre 28,31% en 2007. Dans les autres département d'Ile-de-France, l'affluence dans les bureaux de vote avant 17h00 a surtout chuté. Dans le Val-d'Oise le taux de participation était de -6 points par rapport à 2007 et -5 points dans les Hauts-de-Seine.

Et l'attrait des urnes a également été nettement moins fort qu'en 2007 dans le département de François Hollande, la Corrèze, où la baisse atteint neuf points. Même constat dans le Gard, selon l'envoyé spécial d'Europe 1. Le taux de participation à la mi-journée était de 35.45% contre 29% au premier tour, selon les chiffres de la Préfecture. Parmi les départements qui ont le moins voté figurent le Val d'Oise avec 62,2% de taux de participation, le Val-de-Marne où 63,7% des électeurs se sont déplacés, la Marne (66%), le Bas-Rhin (67%) et la Moselle (67,3%).

A 17h00, les départements où on avait le plus voté étaient le Cantal, où 80,11% des électeurs se sont rendus dans les bureaux de vote, les Côtes-d'Armor (77,5%), l'Aveyron (79,3%), l'Ariège (78%), la Lozère (76,9%), le Gard (76,7%) et la Loire-Atlantique (76,2%).

La participation en Outre-mer

En Guadeloupe, le taux de participation atteignait 46,08% samedi à 23 heures (heure française), en progression de près de 3 points par rapport à celui du second tour de la présidentielle de 2007 à la même heure (43,23%) et de 4,1 points par rapport à celui du premier tour du 21 avril (41,98%).

En Guyane, le taux de participation à 22 heures était de 49,22% alors qu'au premier tour, le 21 avril 2012, la participation définitive au scrutin a été de 50,95% pour tout le département. En 2007, pour le second tour, la participation en Guyane avait été de 56,02% à la même heure.

Le taux de participation à la mi-journée (23h45 en métropole) en Polynésie française a été de 26,85% en hausse par rapport au premier tour (25,80%), selon une estimation réalisée à partir de bureau-tests par le Haut-commissariat de la République en Polynésie française.

En Nouvelle-Calédonie, le taux de participation était dimanche à la mi-journée de 31,03%, en hausse par rapport au premier tour du 22 avril, à la même heure (27,81%).