La nouvelle vie de Nadine Morano

  • A
  • A
La nouvelle vie de Nadine Morano
Nadine Morano crée son propre parti.
Partagez sur :

Après de longues semaines d’inactivité, l’ex-ministre de la Famille organise son retour.

L’après-présidentielle et législatives a été difficile pour Nadine Morano. L’ancienne ministre de la Famille s’est retrouvée, quasiment du jour au lendemain, contrainte à l’inactivité. Le plus difficile, "c’est d’avoir un agenda vide", expliquait-elle à L’Express fin septembre. Alors, la plus sarkozyste des sarkozystes a fait en sorte de remplir les blancs. Avec la création d’une nouvelle société, d’un nouveau parti, avec encore deux mandats locaux, Nadine Morano devrait désormais trouver à s’occuper.

Deux mandats locaux. Non, Nadine Morano n’a pas perdu tous ses mandats électifs. Certes, elle n’occupe plus de fonctions au niveau national. Elle demeure néanmoins conseillère municipale de Toul, en Meurthe-et-Moselle, et conseillère régionale de Lorraine, deux mandats conquis en 2008 et 2009.

Des mandats qu'elle a toujours honorés. "C'est une conseillère régionale tout à fait assidue", confirme à Europe1.fr Jean-Pierre Masseret, président de la région Lorraine. "Même quand elle était ministre, elle venait régulièrement. C'est du sérieux", insiste l'élu.  

Un nouveau parti.  L’ex-ministre de la Famille a créé son propre parti. Selon Rue89, elle aurait déposé le 3 octobre dernier auprès du Journal officiel des associations les statuts du Rassemblement pour le peuple de France (RPPF). Un nom qui n’est pas sans rappeler le Rassemblement du peuple français (RPF), seul parti créé par le général De Gaulle, en 1947.

"C'est un nouveau parti politique qui correspondait à une attente. J'ai reçu des centaines et des centaines de lettres de soutien suite aux échéances électorales", a assuré Nadine Morano jeudi matin sur i





Ce nouveau mouvement a officiellement pour objectif de "défendre les valeurs de la droite républicaine et populaire", mais aussi de "renforcer l’intérêt des citoyens pour l’action politique", selon ses statuts. Plus officieusement, la structure aura pour charge de promouvoir la carrière de Nadine Morano, et de collecter des fonds, comme nombre d’autres micro-partis similaires.

Une nouvelle société. Fin septembre, à L’Express, Nadine Morano confirmait son intention de créer une société spécialisée dans la communication, mais aussi dans le conseil aux politiques. "Ils sont déjà nombreux à me demander des conseils", assurait-elle à l’hebdomadaire.

Le soutien à Copé. C’est probablement l’activité qui lui prend le plus de temps actuellement. Le 17 septembre, Nadine Morano a officiellement apporté son soutien à Jean-François Copé, dans la guerre des chefs qui l’oppose à François Fillon à l’UMP. Depuis, l’ex-ministre est en campagne.

Twitter : le grand ménage. Beaucoup de twittos risquent d’être déçus. Nadine Morano a en effet décidé d’effacer, en fin de semaine dernière, la grande majorité de ses messages sur le réseau social. Des messages qui ont souvent fait les choux gras des internautes, tant ils dénotaient par leur spontanéité, et un orthographe pas toujours au rendez-vous. Pour commencer une deuxième carrière politique, Nadine Morano a donc décidé de faire table rase du passé.