La motion de censure du PS débattue le 8 juillet

  • A
  • A
La motion de censure du PS débattue le 8 juillet
Partagez sur :

Le PS veut pousser François Fillon à "s'expliquer sur la nature exacte de la politique du gouvernement" face à la crise.

La motion de censure du Parti socialiste "sera débattue et votée mercredi après-midi à partir de 15h00", a déclaré mardi Bernard Accoyer. "L'intitulé est : la crise s'aggrave, le tour de vis social a été annoncé par le président de la République et confirmé par le travail législatif de la droite (travail le dimanche, rigueur pour les minima sociaux...)", a annoncé mardi le porte-parole du PS, Benoît Hamon à l'issue du bureau national.

"Puisque François Fillon n'existe plus dans les institutions version Sarkozy, qu'on n'obtient pas de sa part une déclaration de politique générale" qui précise ses priorités, "nous attendons du premier ministre qu'il s'explique sur la nature exacte de la politique du gouvernement" et "qu'il s'explique sur la façon dont il va répondre sur l'aggravation de la crise", a expliqué le porte-parole du parti.

Le PS avait réclamé en vain au premier ministre un discours de politique générale à l'Assemblée après le remaniement.

La motion de censure n'a aucune chance d'être adoptée, l'UMP disposant de la majorité absolue à l'Assemblée nationale. Une motion peut être déposée soit pour censurer la politique d'un gouvernement (art 49-2), soit en réaction à l'engagement de la responsabilité du gouvernement sur un texte (art 49-3).

Il s'agira de la troisième motion de censure déposée contre le gouvernement Fillon. Les deux précédentes motions avaient été débattues le 8 avril 2008, sur le renforcement de la présence militaire en Afghanistan et la "rupture atlantiste" de Nicolas Sarkozy, et le 27 janvier 2009 sur l'"inaction économique" face à la crise et les "menaces sur les libertés individuelles".