La "loi famille" de nouveau reportée à l'Assemblée

  • A
  • A
La "loi famille" de nouveau reportée à l'Assemblée
@ MAXPPP
Partagez sur :

BIS REPETITA - Comme en mai, les députés ne sont pas arrivés à bout de l'examen du texte, faute de temps pour examiner les nombreux amendements de la droite.

On prend les mêmes et on recommence. Moins d'un mois après un scénario similaire, la longue bataille de l'UMP à l'Assemblée a conduit dans la nuit de lundi à mardi le gouvernement et la majorité à reporter encore une fois la fin des débats sur la proposition de loi sur l'autorité parentale et l'intérêt de l'enfant.

Embouteillage à l'Assemblée. Le débat, qui avait repris lundi à 16h là où il avait été arrêté dans la nuit du 21 au 22 mai, a été interrompu peu après 1h du matin après le vote de l'article 12, faute de temps pour examiner les 207 amendements restants sur les 700 déposés. Les députés ne peuvent continuer l'examen du texte ni mardi ni mercredi ni jeudi car la réforme ferroviaire arrive à l'Assemblée. Et pour l'instant, il n'est pas prévu que l'Assemblée siège vendredi.

L'UMP crie à la victoire. Sur Twitter, plusieurs élus de gauche ont déploré une nouvelle fois ce report sine die. "Obstruction caractérisée des députés UMP ce soir dans l'hémicycle : on est bien loin de l'intérêt des familles et des enfants...", a écrit le coprésident des députés écologistes François de Rugy. A l'UMP, en revanche, on s'est félicité d'une "nouvelle victoire" et d'une "bonne 2ème manche pour ce texte décidément mal engagé!"



 







Débats houleux. Comme ils l'avaient déjà fait plus de trois jours lors de l'examen des premiers articles du texte, une quinzaine d'orateurs de l'UMP ont justifié leur pugnacité lundi par la défense de "l'intérêt supérieur de l'enfant" contre "une déstructuration des familles" provoquée par "un mauvais texte". A gauche, les réponses sont venues principalement de la secrétaire d'Etat Laurence Rossignol et de la rapporteure PS Marie-Anne Chapdelaine, les députés de gauche s'astreignant au silence non sans agacement pour ne pas rallonger un peu plus les débats…

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ZOOM - L'amendement "anti-fessée" exclu de la loi famille

ACTU - Ce que contenait vraiment la loi Famille

DISSUASION - Autorité familiale : une amende civile, pour quoi faire ?