La loi de 1905, bientôt modifiée ?

  • A
  • A
La loi de 1905, bientôt modifiée ?
@ MAXPPP et EUROPE 1
Partagez sur :

Les positions s’opposent au sein du gouvernement sur la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Faut-il dépoussiérer la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat ? Les avis divergent au sein du gouvernement. Le débat a été relancé cette semaine, alors que Nicolas Sarkozy a demandé à l’UMP de se pencher sur les questions sur l’islam, la laïcité ou encore l’immigration.

Pour. Le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, a mis les pieds dans le plat jeudi, estimant qu’"il faudra faire un aménagement (à cette loi) s'il le faut". Car il est nécessaire de "faciliter la construction de mosquées" en France, "quitte s'il le faut à ce que l'Etat y participe", assure-t-il. Et ce, "même si c'est contraire à la loi de 1905".

"Se contenter de dénoncer, ça c'est ce que fait le Front national" :





























Contre. La veille de la déclaration du secrétaire d’Etat au Logement, c’est le ministre de l’Energie qui a pris la parole sur le sujet, sur Europe 1. "Il faut dire très clairement qu'on peut être musulman en France, que l'islam est la seconde religion de France, et que nous, républicains laïcs, nous devons tout faire pour faciliter l'exercice du culte de ceux qui le souhaitent", assure Eric Besson. Mais, ajoute-t-il, "il ne faut pas toucher à la loi de 1905 qui est une loi sacrée".

"Nous devons être intransigeants et en même temps fidèles à nos valeurs" :

Et le porte-parole du gouvernement a renchéri jeudi soir. Pour François Baroin, il n’est pas question de modifier la loi de 1905. Car, a-t-il expliqué, "il y a d’autres moyens que de toucher à la loi pour aller ce vers quoi nous souhaitons, c’est-à-dire une laïcité pratiquée par tous". "C’est aux communautés d’assurer le financement", a tenu à rappeler le porte-parole du gouvernement.

"Je ne suis pas favorable au toilettage de la loi" :

Le 5 avril prochain, l’UMP organisera une convention. Au-delà de la question des mosquées, tous les sujets autour de l’islam, la laïcité et l’immigration seront abordés.