La justice s'intéresse à des voyages en jet privé de Sarkozy

  • A
  • A
La justice s'intéresse à des voyages en jet privé de Sarkozy
@ Reuters
Partagez sur :

La justice s'intéresse à trois voyages en jet privé effectués par l'ancien président de la République entre décembre 2012 et février 2013.

Les ennuis judiciaires se poursuivent pour Nicolas Sarkozy. La justice s'intéresse à trois voyages en jet privé effectués par l'ancien président de la République entre décembre 2012 et février 2013. Ces voyages, facturés à Lov Group, la société de son ami Stéphane Courbit, ont été découverts à la faveur d'une enquête sur un trafic de stupéfiants.

>> LIRE AUSSI - "Corruption active", "trafic d'influence" : de quoi parle-t-on ?

L'enquête dans l'enquête. L'affaire a éclaté dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants entre la République dominicaine et la France, mis au jour en mars 2013 avec la saisie de 700 kilos de cocaïne, à bord d'un avion en partance pour la France. Trente-quatre personnes avaient été interpellées dans le cadre de l'enquête sur ce trafic baptisé "Air Cocaïne", parmi lesquelles les pilotes et Pierre-Marc Dreyfus, le dirigeant d'une société de transport (SNTHS) ayant affrété l'avion, un Falcon 50.

Des factures suspectes. Parmi les documents découverts lors d'une perquisition dans cette société, les enquêteurs ont saisi dix factures adressées à Lov Group, dont trois concernent des vols en jet privé de Nicolas Sarkozy, selon une source proche du dossier. Début juillet, la juge d'instruction marseillaise Christine Saunier-Ruellan a demandé une expertise sur ces trois vols, après la saisie des factures au nom de Stéphane Courbit

>> LIRE AUSSI - "Air cocaïne" : les quatre Français accusés libérés

300.000 euros de billets d'avion pour Nicolas Sarkozy. Les vols concernés ont été effectués dans trois jets différents en partance du Bourget, à destination de Doha, au Qatar, où l'ex-président de la République s'est rendu le 9 décembre 2012 pour un forum international sur le sport. Les autres vols étaient à destination des Etats-Unis, le 30 janvier 2013, et d'Abu Dhabi, dans les Emirats arabes unis, en février 2013.

Le premier vers Doha a été facturé 102.000 euros par SNTHS à Lov Group, le deuxième, vers les Etats-Unis, 95.000 euros et le dernier, vers Abu Dhabi,104.000 euros, selon les factures saisies par les enquêteurs.

>> LIRE AUSSI - Affaire des écoutes : Nicolas Sarkozy est mis en examen

Nicolas Sarkozy, passager. Lors de ses interrogatoires, Pierre-Marc Dreyfus, mis en examen notamment pour "importation de stupéfiants en bande organisée" dans l'affaire "Air Cocaïne", a reconnu avoir eu l'ex-président de la République comme passager sur plusieurs destinations. Il a également admis avoir eu comme client Lov Group, la société de l'homme d'affaires Stéphane Courbit, par ailleurs ami intime de Nicolas Sarkozy.

Une histoire "hors du dossier". L'avocat de Stéphane Courbit, Me Christophe Ingrain, a justifié ces trois voyages. "Fin 2012, début 2013, Stéphane Courbit avait en projet la création d'un fonds d'investissement au nom de Columbia. La pré-équipe de direction dont faisait partie Nicolas Sarkozy s'est déplacée pour organiser le plus de réunions possibles". "Je ne comprends pas quelle est cette histoire, on est totalement hors du dossier", a argué l'avocat en précisant  avoir transmis à la juge d'instruction "tous les documents" prouvant la réalité des déplacements de l'ancien président.