La grande famille de la politique

  • A
  • A
La grande famille de la politique
Mes amis, mes amours, mes emmerdes... Retour sur les petites phrases qui ont marqué la semaine politique.@ MAXPPP
Partagez sur :

Mes amis, mes amours, mes emmerdes... Retour sur les petites phrases qui ont marqué la semaine.

Retour sur les petites phrases politiques qui ont marqué les derniers jours. De la politique ? Non du cinéma, et en famille s'il vous plait.

Le Père Noël est une ordure. Si dans la pièce de la bande du Splendid, Thierry Lhermitte, alias Pierre, assure qu'Anémone, alias Thérèse, "n'est pas moche. Elle a un physique difficile", cette semaine c'est Ségolène Royal qui prend la défense de François Hollande. "Non, François n'est pas mou", lance-t-elle dans VSD à propos de son ancien compagnon et candidat à la présidentielle.

Les meilleurs amis du monde. On les pensait en froid, que nenni ! Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo se sont retrouvés vendredi à Valenciennes. "On ne s'est jamais séparé, quand même ! On a toujours été amis", a assuré le président-candidat, fort d'un nouveau soutien.

Un air de famille. L'appel du pied n'est pas des plus discrets mais Bertrand Delanoë espère un ralliement de Jean-Luc Mélenchon à la candidature de François Hollande. "Jean-Luc Mélenchon fait partie de la famille", a assuré le maire socialiste de Paris, jeudi sur Europe 1.

Tatie Danielle. Si son mari a assuré qu'il allait voter pour François Hollande, Bernadette Chirac n'a jamais caché sa préférence pour Nicolas Sarkozy. Vendredi, la conseillère générale de Corrèze a estimé que le candidat socialiste "n'a pas le gabarit d'un président".

 The Queen. Voilà un candidat qui se soucie guère de maintenir "l'Entente cordiale" entre la France et la Grande-Bretagne. Jacques Cheminade a accusé la Reine d'Angleterre de "tirer sa fortune du trafic de drogue", manipulée "par les banquiers juifs de la City".