La gauche de la gauche se paye Hollande

  • A
  • A
La gauche de la gauche se paye Hollande
@ MaxPPP
Partagez sur :

WEB - Mélenchon et les communistes profitent de la fin d’année pour dresser le bilan du président. Cinglant.

Les fêtes de fin d’année rendraient-elle la gauche de la gauche quelque peu taquine ? Sur Twitter et dans une vidéo parodique, Jean-Luc Mélenchon et les communistes ont "gentiment" taclé la politique de François Hollande depuis sept mois.

Quand la droite inspire Mélenchon. Mercredi, un jeune militant de l’UNI, syndicat étudiant marqué à droite, s’amuse à créer un hashtag - mot-clé dans le langage des utilisateurs de Twitter – nommé #UneRésolutionPourHollande.

Une idée qui aurait pu en rester au stade de la blague de potaches si Jean-Luc Mélenchon ne s’était pas invité dans la conversation. Sur son compte officiel, même s’il est bien précisé que le leader du Front de gauche ne le gère par lui-même, les retweets s’enchaînent, signe d’approbation du message posté:

Et, surtout, l’équipe de Jean-Luc Mélenchon se fend un peu plus tard d’un tweet pour le moins moqueur :

Jeudi, au lendemain du lancement de ce "petit jeu numérique " donc, c’est Frédéric Lefebvre, ancien secrétaire d’Etat et très proche de Nicolas Sarkozy qui s’est lancé à son tour, mais avec sérieux :

L’humour grinçant des communistes. La saison des vœux a commencé et c’est le PCF qui a dégainé le premier. Volontiers frondeurs au Sénat où ils repoussent dès qu’ils le peuvent les textes déposés par le gouvernement, les communistes ont cette fois choisi la parodie pour marquer leur désapprobation avec la politique mise en place depuis sept mois. Une provocation d’opposants ? "Si c'était le cas, on chercherait à faire partir Hollande. On veut simplement montrer qu'il y a une alternative possible au virage libéral emprunté par le gouvernement", rétorque au Figaro.fr Frank Mouly, responsable web du parti communiste, à l'origine du projet. Selon lui, cette vidéo doit servir d' "électrochoc " pour "alerter la majorité présidentielle ".



Dans une vidéo d’un peu moins de quatre minutes qui s’ouvre sur La Marseillaise - normal pour des vœux -, ils reprennent des déclarations de François Hollande pendant sa campagne électorale (proportionnelle, hausse de la TVA, lutte contre les dérives de la finance, droit de vote des étrangers, traité européen etc.) … et y ajoutent des rires enregistrés, donnant à l’ensemble un air de Vidéo Gag. Une vidéo qui s’achève par une phrase qui s’affiche sur fond noir et qui veut tout dire : "1.500 emplois détruits chaque jour, ça ne nous fait pas rire."

 >> EN VIDEO : Patrice Thomas a consacré sa chronique du jour, 'l'actu vu du web", à ce sujet

La réaction du PS. Rue de Solferino, on a rit jaune à cette vidéo. Harlem désir s'est ainsi fendu d'un communiqué tout aussi cinglant que la parodie qu’il dénonce : "ce clip est de mauvaise foi, mensonger et caricaturale", éructe le premier secrétaire du PS, qui assimile cela à "une faute contre la gauche". Et même "une honte pour ses auteurs".