La gauche a-t-elle été trop optimiste en arrivant au pouvoir ?

  • A
  • A
La gauche a-t-elle été trop optimiste en arrivant au pouvoir ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

FACT-CHECKING – Eric Woerth affirme que le gouvernement s’est trompé dans toutes les prévisions économiques qu’il a fait il y a un an. Vrai ou faux ? 

LA PHRASE – L’ancien ministre du Budget Eric Woerth était l’invité de France 2 mercredi matin. Alors que le gouvernement a dévoilé les grandes lignes du budget 2014, le député a fait part de son scepticisme. En effet, selon lui, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault se serait trompé dans toutes ses prévisions économiques il y a un an. « Rien n’a été respecté », assure Eric Woerth qui cite le déficit, les dépenses publiques, la dette et la pression fiscale. 

>> Dans sa chronique, Laurent Guimier revient sur cette déclaration :

Objectif inatteignable. Concernant le déficit du budget de l’Etat, la prévision initiale pour 2013 était de 3% de déficit. Au mois de février, François Hollande y a officiellement renoncé. L’objectif a été révisé à 3,7%. La semaine dernière, Bercy a reconnu qu’il serait difficile de l’atteindre, malgré les hausses d’impôts.

Concernant les dépenses publiques, c’est-à-dire ce que dépensent l’Etat et les collectivités locales mais aussi les dépenses de santé, Paris avait prévu qu’elles atteindraient 56,9% du PIB. Record battu pour le gouvernement puisqu’elles sont à 57,1%. C’est donc plus que ce qui avait été prévu il y a un an.

Le gouvernement avait également estimé que la dette publique s’élèverait à 91,3% de la richesse nationale. Et pour la troisième fois, les prévisions sont fausses. Ce sera finalement deux points de plus. La dette s’élève aujourd’hui à 30.000 euros par Français. La pression fiscale est, elle aussi, un peu plus forte que prévu en 2013. Eric Woerth a donc raison : les prévisions économiques du gouvernement sont toutes restées lettre morte.