La "garantie jeune" testée dès la rentrée

  • A
  • A
La "garantie jeune" testée dès la rentrée
Les jeunes les plus isolés pourraient bénéficier d'une allocation à compter de cet automne.@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette allocation doit permettre d'aider les 18-25 ans les plus défavorisés.

L'info. Le RSA jeunes verra-t-il bientôt le jour ? Alors qu'il est aujourd'hui très difficile pour les moins de 25 ans de bénéficier du revenu de solidarité active, Matignon a levé le voile lundi soir sur les territoires qui expérimenteront, dès cet automne, la "garantie jeune".

Qu'est-ce que c'est ? La "garantie jeune" est une allocation financière destinée spécifiquement aux jeunes, âgés de 18 à 25 ans, isolés et sans ressources. Ceux-ci ne sont en effet pas en mesure de bénéficier du RSA, sauf pour quelques cas spécifiques. Le gouvernement souhaite donc leur proposer une aide d'un montant d'environ 450 euros par mois afin de les aider à s'insérer dans la vie active, en échange d' "engagements réciproques" entre le jeune et la mission locale, précisent les services du Premier ministre.

>>A LIRE AUSSI : Le plan pauvreté du gouvernement

10.000 jeunes pourraient en bénéficier dès cet automne, un chiffre qui devrait augmenter progressivement pour atteindre "100.000 personnes par an en rythme de croisière", explique-t-on à Matignon.

Qui va mener l'expérimentation ? Dans un premier temps, dix territoires testeront cette "garantie jeune" : les Bouches-du-Rhône, la Seine-Saint-Denis, la Réunion, le Vaucluse, le Lot-et-Garonne, "l'Allier associé au Puy-de-Dôme", le Finistère, l'Eure, l'Aude et les Vosges. Mais dix autres territoires se sont d'ores et déjà montrés intéressés, et pourraient à leur tour proposer cette allocation à compter de 2014. Il s'agit de l'Essonne, la Seine-Maritime, le Pas-de-Calais, la Dordogne, l'Île-et-Vilaine, la Savoie, l'Oise, l'Aisne, l'Isère et la Creuse.

La "garantie jeune" fera ensuite l'objet d'une évaluation, avant que l'exécutif décide s'il généralise le projet ou non.