La France investit-elle de moins en moins dans l’éducation ?

  • A
  • A
La France investit-elle de moins en moins dans l’éducation ?
@ Capture écran France 2
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Vincent Peillon affirme que les dépenses globales d’éducation baissent année après année. Vrai ou faux ? 

LA PHRASE - Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon était l’invité de BFM TV lundi soir. Alors que certains accusent l’éducation d’être un puits sans fond, il se défend. Selon lui, l'apprentissage des petits Français n’engloutirait pas chaque année des milliards d’euros supplémentaires. Et ce, malgré des résultats moins en moins bons. Ce serait même le contraire. Vincent Peillon accuse la France de dépenser moins qu’avant pour ses élèves.

"Nous sommes un des pays qui malheureusement dans les dernières années a donné moins d’argent pour la dépense d’éducation globale", conclut le ministre pour clore le débat. 

>> Dans sa chronique, Laurent Guimier revient sur cette déclaration :

 

L’heure des comptes. Vincent Peillon utilise une méthode de comptage différente de celle qu’on a l’habitude d'utiliser : la dépense globale d’éducation. Pour l’obtenir, le ministre additionne l’ensemble des dépenses relatives à l’éducation : ce que dépensent l’Etat et les collectivités territoriales mais aussi le coût de la médecine scolaire, des transports, de l’orientation et de l’apprentissage. S’y ajoutent les dépenses obligatoires pour les familles comme les fournitures, les livres et l’habillement. Si cette méthode peut sembler un peu hasardeuse, c’est pourtant cet indicateur qui est utilisé par tous les pays industrialisés.

Un chiffre en baisse. En 2012, l’Etat, les collectivités locales et les familles ont dépensé 8.330 euros par élève. C’est 110 euros de moins qu’en 2010. Il s’agit d’une baisse légère d’à peine 1%. Mais Vincent Peillon a raison de dire que les dépenses de l’éducation nationale n’explosent pas. La France se classe même dans la moyenne des autres pays industrialisés du monde en terme de dépenses.

Le problème vient surtout du retour sur investissement. D’après les derniers tests comparatifs en mathématiques qui seront révélés au mois de décembre, les petits Français décrochent sévèrement.

ALORS VRAI OU FAUX ? Vincent Peillon a raison de dire que la France dépense de moins en moins pour l’éducation. Le niveau des élèves est aussi moins bon.