La France dit adieu à sa taxe à 75%

  • A
  • A
La France dit adieu à sa taxe à 75%
@ GUILLAUME SOUVANT / AFP. Montage : MICKAEL ROBIN / EUROPE 1
Partagez sur :

Cette promesse de campagne a causé beaucoup de tourments à François Hollande. Mais elle prend fin au 1er janvier 2015.

L'INFO. Le 27 février 2012, alors que la campagne présidentielle bat son plein, François Hollande surprend tout le monde lors de son passage dans l’émission parole de candidat, sur TF1. Le candidat socialiste y annonce son intention de créer un taux d'imposition "à 75%" pour les revenus "au-dessus d'un million d'euros" par an. Une taxe à 75% qu’il a traînée comme un boulet. Mais à partir du 1er janvier prochain, ce sera terminé.

>> LIRE AUSSI - Taxe sur les logements vacants : la peur du bide

160 millions dans les caisses de l'Etat en 2015. François Hollande avait en effet annoncé, pour calmer la grogne des mécontents, que la mesure ne durerait que deux ans. A droite, on assurait alors que les grandes fortunes allaient fuir le pays. Finalement, le départ massif ne s'est pas produit. Mais le coup porté à l'image de la France auprès des milieux d'affaires a été important. Et le bénéfice pour les comptes publics limité.

>> LIRE AUSSI - Taxes sur les entreprises : que valent les chiffres du Medef ?

"La réforme a clairement abîmé la réputation de la France et sa compétitivité", explique Jorg Stegemann, directeur de Kennedy Executive, un chasseur de tête travaillant en France et en Allemagne. "Il est clairement devenu plus difficile d'attirer des hauts dirigeants internationaux en France." La taxe, qui s'applique aux revenus de 2013 et 2014, devrait rapporter 260 millions d'euros en 2014 et 160 millions en 2015, selon le ministère des Finances.