La Fête de l'Humanité, "le plus grand rassemblement anti-Macron", selon Pierre Laurent

  • A
  • A
La Fête de l'Humanité, "le plus grand rassemblement anti-Macron", selon Pierre Laurent
Pierre Laurent a expliqué que le PCF enverrait "peut-être" une délégation à la mobilisation du 23 septembre prochain. @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le Secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a déclaré "ne pas avoir envie de polémiquer" au sujet de l'absence de Jean-Pierre Mélenchon à la Fête de l'Humanité. 

La Fête de l'Humanité 2017, qui débute vendredi, sera "le plus grand rassemblement anti-Macron" et contre les ordonnances réformant le droit du travail, a expliqué vendredi le secrétaire national du Parti communiste (PCF) Pierre Laurent, qui y regrette l'absence de Jean-Luc Mélenchon.

"Que chacun apporte sa pierre". "Nous, on met la Fête de l'Humanité à la disposition de ce mouvement. Ça va être le plus grand rassemblement anti-Macron", a expliqué Pierre Laurent sur RMC et BFMTV. S'agissant de la manifestation programmée par La France insoumise le 23 septembre, "que chacun apporte sa pierre", a-t-il considéré. "S'il faut que le Parti communiste fasse un geste pour apaiser les choses, on enverra une délégation à cette manifestation", a-t-il indiqué. Jean-Luc Mélenchon, en déplacement à La Réunion, ne sera pas présent à la Fête de l'Huma, sur fond de divergences entre le PCF et son parti, La France insoumise (LFI).

"Pas envie de polémiquer". "On invite toujours toutes les forces syndicales, sociales, politiques, d'ailleurs, tout le monde va être là. Il y aura aussi des dirigeants de La France insoumise et on les fait participer au débat, on donne la parole à tout le monde, ça a toujours été le cas. Et comme en plus on est dans une rentrée sociale active, il aurait mieux valu que tout le monde soit là", a regretté Pierre Laurent. Ingratitude, manque de respect de la part de Jean-Luc Mélenchon ? "Oui, il y a de ça mais je n'ai pas envie de polémiquer". "L'essentiel, ce n'est pas la concurrence des dates mais est-ce que nous travaillons avec les salariés sur ce qu'il y a dans les ordonnances ?", a-t-il souligné.

À titre personnel, Pierre Laurent n'a "pas décidé" s'il irait au rassemblement de LFI le 23 septembre contre les ordonnances. "Ce jour-là, nous étions aussi engagés dans des grandes marches pour la paix, (qu')il y a tous les ans à cette date-là. Nous avions décidé avec 150 organisations il y a des mois déjà d'y accorder cette année énormément d'importance à cause du contexte international." L'appel à la grève à partir du 25 septembre des fédérations CGT et FO des transports ? "Je n'ai pas de consignes sur les formes d'actions à donner aux syndicalistes et aux salariés", mais "j'en suis satisfait", a conclu Pierre Laurent.