La dernière journée de Sarkozy président

  • A
  • A
La dernière journée de Sarkozy président
@ REUTERS
Partagez sur :

De l'Elysée à la Mutualité, revivez les derniers moments de chef de l'Etat de Nicolas Sarkozy.

Pour sa dernière journée de chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy s'était habillé de gris. Une couleur qui augurait bien de l'issue de ce 6 mai 2012 pour le président-candidat. Carla Bruni-Sarkozy, qui a accompagné son mari, dimanche, dans ses derniers moments de président et de candidat, affichait elle aussi la même sobriété vestimentaire.

Leur première apparition de la journée a eu lieu en fin de matinée au bureau de vote du XVIème arrondissement. Un bref passage, de dix minutes.

Avant leur arrivée, plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées devant le lycée Jean de la Fontaine. Les plus enthousiastes n'hésitaient pas à crier "Nicolas président" en voyant leur favori. Pendant quelques minutes, le président-candidat s'est alors prêté au jeu des autographes avant de pénétrer dans son bureau de vote.

Un seul bulletin en main

A l'intérieur, sans hésitation, le couple Sarkozy a saisi un seul bulletin avant de pénétrer dans l'isoloir. Les deux époux ont ensuite voté, sous les flashs des nombreux photographes présents.



Le candidat Nicolas Sarkozy a votépar BFMTV

A la sortie, quelques mains serrées, un signe de la main, et Nicolas Sarkozy est monté dans la voiture l'emmenant au palais de l'Elysée. C'est là, entouré de ses proches et de ses conseillers, que le président sortant a attendu les premiers résultats du second tour.

Une seule déclaration ?

Les fidèles se sont succédé au cours de l'après-midi. Jean-François Copé, Xavier Bertrand et plusieurs personnalités de l'UMP se sont rendus auprès de leur candidat.

Dès 17h12, la journaliste du Parisien Nathalie Schuck écrivait sur son compte Twitter que "selon ses proches", Nicolas Sarkozy "a commencé à rédiger une déclaration et pourrait parler rapidement". Et de rappeler qu'"en 2007, jure-t-il, il en avait préparé deux".

"Bonne chance" à François Hollande

Après l'annonce de sa défaite, c'est devant ses partisans réunis à la salle de la Mutualité à Paris que le président sortant a prononcé son discours. Souhaitant "bonne chance au milieu des épreuves" à son successeur, Nicolas Sarkozy a vivement remercié ses électeurs.



"Je n'ai pas ménagé ma peine, je me suis engagé pleinement, totalement. Mais je n'ai pas réussi à convaincre une majorité de Français", a-t-il reconnu. Un peu plus tôt, le président battu avait déclaré devant des ténors de son parti qu'il ne mènerait pas la campagne pour les législatives du mois de juin.