La démission d'Emmanuel Macron, "une décision de loyauté"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour François Patriat, sénateur PS de Côte-d'Or et soutien d'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Economie est "la meilleure chance à gauche" pour la présidentielle de 2017. 

INTERVIEW

La rupture est officiellement consommée : Emmanuel Macron a quitté le gouvernement, mardi. Remplacé par Michel Sapin au ministère de l'Economie, l'ancien banquier souhaite se consacrer "entièrement à son mouvement politique", "En marche !". Invité du Club de la Presse d'Europe 1, mardi soir, son soutien François Patriat, sénateur PS de Côte-d'Or, a assuré qu'il ne s'agissait pas d'une "décision de rupture". 

"Il recouvre sa liberté". "On me dit que la décision d'Emmanuel Macron est une décision de rupture, non, c'est une décision de loyauté", explique François Patriat. "En sortant du gouvernement, il recouvre sa liberté et ne va plus transgresser, et il ne va plus empêcher le président de la République, il ne va plus le gêner par les déclarations qu'il pourra faire". Le sénateur revient également sur le timing de la démission du ministre : "certains le poussaient à quitter le gouvernement en juillet, il n'a notamment pas voulu parce qu'il tenait à être présent jusqu'à la fin de la réforme El Khomri". 

Entendu sur Europe 1
"Emmanuel Macron est un homme de gauche"
François Patriat

"Une campagne en positif". "Dans ce pays, on commence par le casting, on poursuit par les idées et on finit par le reniement. Emmanuel Macron dit : 'ce casting là, je n'en veux pas, je veux être d'abord capable de forger un projet pour ce pays'", estime François Patriat. Le sénateur, membre d'un "cercle d'amis" de l'ancien ministre de l'Economie, raconte avoir été "séduit" par un homme qui veut "arrêter avec les compromis de dernière minute, arrêter avec les clivages anciens, avoir une forme moderne, au sens noble, de la politique". François Patriat le martèle : "Emmanuel Macron est un homme de gauche : il est à la fois pour la préservation des acquis et la transformation du monde tel qu'il est aujourd'hui." Le soutien de l'ancien banquier poursuit : "Tous les candidats sont dans la négation, alors que lui veut faire une campagne en positif. A titre personnel, je pense qu'Emmanuel Macron est la meilleure chance à gauche." 

Un fascicule à venir. La meilleure chance pour l'élection présidentielle de 2017 ? "Restons en à l'étape d'aujourd'hui", répond François Patriat. "Pour être candidat, il faut être en situation. Il faut un projet, il faut des troupes, il faut des moyens. Ces conditions là ne sont pas réunies encore aujourd'hui pour Emmanuel Macron", explique le sénateur. "Le mouvement 'En marche !' c'est 70.000 personnes aujourd'hui, je pense que ça va monter beaucoup d'ici demain." En attendant, Emmanuel Macron devrait "publier un fascicule" expliquant son projet dans les jours qui viennent, selon le sénateur de Côte-d'Or.