La débâcle des Bleus à l'Assemblée

  • A
  • A
La débâcle des Bleus à l'Assemblée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Domenech, Escalettes et Bachelot sont convoqués devant les députés pour s’expliquer.

On va parler football dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Jean-Pierre Escalettes, le président démissionnaire de la FFF, Raymond Domenech, désormais ex-sélectionneur de l'équipe de France, et Roselyne Bachelot, la ministre qui avait demandé la tête du premier nommé, vont être auditionnés mardi et mercredi par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale. A l’ordre du jour : le fiasco des Bleus lors de la Coupe du monde.

Escalettes en terrain miné

La commission des Affaires culturelles peut se saisir de tout dossier d'actualité relevant de son domaine de compétence - en l'occurrence la "jeunesse et les sports"- et en entendre les protagonistes. Après le tollé général qui avait suivi l'élimination de la France dès le premier tour de la compétition, elle a alors décidé de convoquer la ministre des Sports et le président de la Fédération française de football.

Jean-Pierre Escalettes, même s’il a démissionné lundi, ne sera pas entendu en terrain conquis mercredi à 11 heures. David Douillet notamment, membre de la commission, avait eu la semaine dernière, des mots très durs à son sujet, estimant "qu’Escalettes n'est plus dans le coup, ça se voit. Ce n'est pas un patron de fédération comme on le conçoit aujourd'hui."

Raymond Domenech, muré dans le silence depuis son retrou d'Afrique du Sud, sera lui aussi entendu mercredi à 11 heures.

Des Etats généraux du foot

Roselyne Bachelot n’avait pas, non plus, été tendre à son sujet, jugeant que sa démission était "inéluctable", après la succession de polémiques lors du Mondial.

Cette dernière obtenue, la ministre devrait de nouveau insister lors de son audition, mardi à 18 heures, sur le chantier de la gouvernance des fédérations sportives.

Ces auditions auront toutefois peu d'impact : Jean-Pierre Escalettes a déjà démissionné et des "Etats généraux du football français" ont d'ores et déjà été programmés pour le mois d'octobre, à la demande du président de la République Nicolas Sarkozy.