La cote de l'exécutif dégringole

  • A
  • A
La cote de l'exécutif dégringole
François Hollande perd cinq points de cote de confiance par rapport à juillet, selon un sondage CSA-Les Echos, à 49%, tandis que Jean-Marc Ayrault perd 4 points, lui aussi à 49%.@ MAXPPP
Partagez sur :

François Hollande et Jean-Marc Ayrault passent sous la barre symbolique des 50% selon CSA.

François Hollande perd cinq points de cote de confiance par rapport à juillet, selon un sondage CSA-Les Echos, à 49%, tandis que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault perd 4 points, lui aussi à 49%. C'est la première fois dans un sondage que l'exécutif se trouve en dessous des 50%.

Ce sont 49% des personnes interrogées qui font confiance au chef de l’État élu en mai "pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays", contre 54% en juillet, et 51% en juin. 47% des sondés ne font pas confiance à François Hollande (+5) et 4% ne se prononcent pas.

La cote de confiance est également de 49% pour Jean-Marc Ayrault, en baisse de 4 points par rapport à juillet, alors que 42% ne lui font pas confiance (+2) et 9% ne se prononcent pas.

Sarkozy a résisté jusqu'à janvier 2008

Selon CSA, "ces évolutions s'avèrent proches de celles enregistrées en août 2007 pour Nicolas Sarkozy et François Fillon", qui recueillaient alors respectivement 55% et 47% de bonnes opinions, "en baisse de 6 points chacun". "A noter toutefois que Nicolas Sarkozy n'était passé pour la première fois sous la barre des 50% qu'en janvier 2008, soit huit mois après son élection", ajoute CSA.

L'état de grâce était déjà consommé pour le chef actuel de l’État. Dans un sondage paru il y a deux semaines, un sondage Ifop pour Le Figaro révélait que 54% des sondés se disaient "mécontents de l'action de François Hollande comme président de la République". Le chef de l’État avait alors interrompu ses vacances pour occuper le terrain médiatique à plusieurs reprises. Apparemment sans succès.

» Lire aussi, les vacances en pointillés de Hollande

Les jeunes décrochent

Dans le détail, les chiffres de CSA font encore plus mal, pour l'actuel président de la République. Pas moins de 72 % des sondés trouvent l'actuel gouvernement "pas suffisamment actif" face à la crise économique et à la hausse du chômage. Un chiffre qualifié "d'impressionnant" par CSA.

Le solde de confiance est négatif jusque chez les sympathisants socialistes (49 % contre 47 %) et les électeurs de François Hollande au second tour de la présidentielle (56 % contre 40 %).

Quant aux jeunes, au centre de la campagne du candidat socialiste à la présidentielle, ils sont les plus critiques : 79 % des moins de 25 ans jugent le gouvernement trop peu mobilisé. Les 18-24 ans ne sont plus que 45 % à déclarer faire confiance à François Hollande, soit une baisse de 17 points en un mois, selon le sondage.

"Ces résultats sont peu surprenants tant la situation économique et sociale est difficile et les attentes énormes, minimise l'Elysée contacté par Les Échos. Les proches du chef de l’État insistent : "la première partie du quinquennat est consacrée au redressement, et donc aux efforts, et le bilan ne peut être jugé qu'en 2017".

Fillon en tête du baromètre

Dans le baromètre des personnalités politiques, François Fillon reste par ailleurs en tête avec 55% d'image positive (-1), devant Alain Juppé (53%, +1) et Manuel Valls (49, -1).

La présidente du FN, Marine Le Pen, se trouve en dernière position, avec 31% d'opinions positives, près de son record du mois de mai dernier (32%). Elle se situe juste derrière la garde des Sceaux, Christiane Taubira (32%) et non loin du secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé (33%).

Le sondage a été réalisé par téléphone les 21 et 22 août, auprès d'un échantillon national représentatif de 998 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas après stratification par région et taille d'agglomération, renseigne CSA.