La communication à l’Elysée, "c’est l’armée mexicaine"

  • A
  • A
La communication à l’Elysée, "c’est l’armée mexicaine"
Antonin André
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 21 OCTOBRE – Antonin André, chef adjoint du service politique d'Europe 1, revient sur la prise de parole de François Hollande dans le dossier Leonarda.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>>Lundi 21 octobre, vous avez été 58% à faire "Votre choix d’actu" sur les suites de l’affaire Leonarda, marquées notamment par la prise de parole du président de la République samedi dernier.

Interrogé par un auditeur d’Europe 1 sur la façon de communiquer de François Hollande, Antonin André, chef adjoint du service politique d'Europe 1, a expliqué que, souvent, le chef de l'Etat décidait seul de ses interventions : "les conseillers se neutralisent les uns les autres (… ) le président choisit seul, faisant fi des conseils et des recommandations". Et d'ironiser : "la communication à l’Elysée c’est l’armée mexicaine".

Une communication qui "atteint ses limites". Selon Antonin André, François Hollande pense ainsi mieux maîtriser les effets de sa communication. Et de fait "c’est quelqu’un qui ne s’énerve jamais, qui a toujours les mots justes", mais le chef de l'Etat "atteint les limites de ce qu’il peut faire tout seul, mettre en scène sa propre parole".