La classe politique soutient Dati

  • A
  • A
La classe politique soutient Dati
@ REUTERS
Partagez sur :

L’eurodéputée se retrouve malgré elle mêlée aux rumeurs sur le couple présidentiel.

"Madame Dati est évidemment très blessée par l’idée qu’on l’associe à la diffusion de rumeurs que je trouve non seulement sans fondement mais particulièrement odieuses à l’égard de la vie privée du couple présidentiel", a affirmé Maître Kiejman, l’avocat de Rachida Dati, mardi sur Europe 1.

L'eurodéputée s'est retrouvée malgré elle mêlée aux rumeurs autour du couple présidentiel, certains lui prêtant un rôle dans leur propagation. "Ce qui est certain, c’est que c’est diffamatoire à l’égard de madame Dati", a dénoncé l'avocat.

"Si ces rumeurs" persistent, cette dernière pourrait aller devant la justice, a-t-il assuré :

Une "campagne calomnieuse" contre Dati

Plusieurs élus ont successivement pris la défense de l’eurodéputée. Le président de la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a dénoncé la "campagne calomnieuse" dont est victime, selon lui, Rachida Dati.

Malek Boutih, membre du bureau national du PS, a également tenu à lui apporter son "soutien moral", demandant qu'on fasse "attention à ne pas la lyncher", après l'avoir placée "sous les feux de la rampe".

Même son de cloche du côté de Dominique Sopo, président de SOS Racisme : « Je ne peux pas m'empêcher de me rappeler qu'à son entrée au gouvernement, Madame Dati avait fait l'objet d'une virulente campagne manifestement initiée par des individus qui n'avaient pas digéré qu'une personne s'appelant +Rachida+ puisse devenir Garde des Sceaux. Il est à espérer que nous ne soyons pas aujourd'hui confronté à un même type de motivations".