La "3e génération Le Pen" intrigue

  • A
  • A
La "3e génération Le Pen" intrigue
Marion Maréchal-Le Pen est aussi et surtout le symbole du marketing politique du Front national.@ REUTERS
Partagez sur :

La presse étrangère souligne l'arrivée d'une nouvelle figure de l'extrême droite en France.

Elle est la plus jeune élue de l’Assemblée nationale. Et qui plus est, elle est télégénique. Marion Maréchal-Le Pen, nouvelle députée du Vaucluse, se retrouve dans le viseur de la presse étrangère qui, bien que ne titrant pas sur elle, évoque quasi systématiquement son élection, symbole de ce nouveau visage du Front national.

"Une famille à l'effrayant succès"

Marine Le Pen battue dans sa circonscription d'Hénin-Beaumont, Business Week, s'attarde davantage sur la victoire électorale importante de sa nièce acquise par "une novice en politique". "Elle a battu le candidat UMP avec 42,2% des votes. Elle représente la troisième génération de Le Pen en politique", affirme le journal américain. 

Pas de doute pour la presse allemande, l'ombre de Jean-Marie Le Pen plane toujours sur la politique française. "Une famille à l'effrayant succès", titre pour sa part, le Basler Zeitung. "Le patriarche qui a fondé le FN il y a quarante ans, est fier de sa dynastie politique : 'cela montre que nous sommes une bonne race'", avait-il déclaré avant l'élection. Et le quotidien de souligner que le FN avait à cœur de l’emporter dans cette circonscription pour laver son honneur après avoir été longtemps montré du doigt dans la profanation du cimetière juif de Carpentras en 1990.

"Les analystes s'arrachent les cheveux"

Son très jeune âge –22 ans- retient également l'attention de la presse britannique. The Telegraph ne manque pas de souligner que "Marion Maréchal-Le Pen devient la plus jeune députée française de l’histoire moderne".

Pour le Huffington Post, c'est même l'un des événements de cette élection législative. "A ce si jeune âge, Marion Le Pen est devenue la plus jeune personnalité politique élue au niveau national et les analystes s’arrachent les cheveux pour trouver un autre député élu aussi jeune dans d’autres pays", s'amuse le journal américain en ligne.

"Le visage angélique"

Marion Maréchal-Le Pen est aussi et surtout le symbole du marketing politique du Front national. Pour le Spiegel, ce succès est à mettre à l'actif de la présidente du Front national. "La fille du fondateur du FN a réussi à modifier la perception du parti politique, extrémiste et antisémite, pour lui donner l’image d’un parti moderne qui s’est présenté aux élections comme le porte-voix des laissés pour compte ", analyse le quotidien allemand.

"La troisième génération de Le Pen aux portes de l'Assemblée", annonçait déjà avant le scrutin, La Informacion.com. "Le visage angélique de Marion colle parfaitement à la nouvelle image que la présidente du parti veut donner au mouvement d'extrême droite", écrivait le site d'information espagnol en ligne juste avant le second tour.

Son physique et sa personnalité expliquent en partie sa popularité dans la Vaucluse, détaille La Stampa. "De la tante, elle a les yeux clairs, les cheveux blonds mais pas les épaules de rugby. Elle étudie, elle lit, elle est catholique mais n'est pas fiancée et est personnellement opposée à la peine de mort. Elle fait du cheval, du surf et c'est une défenseuse effréné des animaux", raconte le quotidien italien lors d'un reportage dans le Vaucluse quelques jours avec le scrutin.

A la question de savoir si en 2080, il y aura toujours un candidat Le Pen, elle répond sans hésiter : "j'espère qu'il y en aura toujours un".