L’UMP veut supprimer les triangulaires

  • A
  • A
L’UMP veut supprimer les triangulaires
@ MAXPPPP
Partagez sur :

Le sujet sera débattu lors du bureau politique mercredi soir. Mais l’exécutif est prudent.

Après le fiasco des régionales, l’idée reste très à la mode dans la majorité. Le scrutin avait été marqué par douze triangulaires avec le FN, et l’UMP avait souffert. Deux députés se sont depuis emparés du sujet, Christian Vanneste et Eric Ciotti, qui proposent d’interdire purement et simplement les triangulaires.

"Cela risque de faire magouille"

D’abord très enthousiaste, Nicolas Sarkozy est aujourd’hui plus hésitant. "On fonce", déclarait le président en petit comité il y a 15 jours. "Le sujet n’est pas prioritaire ", tempère aujourd’hui l’un de ses proches. "Et cela risque de faire un peu magouille".

Mercredi soir, l’UMP réunit son bureau politique. La suppression des triangulaires sera débattue, mais uniquement pour 2014 et rien d’autre. "Il ne faut pas tout mélanger. Cette position ne concernera bien sûr que l’élection des conseillers territoriaux", insiste le porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre. Et pour les autres scrutins, rien ne presse. "Aucune décision en ce sens n’est prise par le gouvernement. Le gouvernement réfléchit", assure Alain Marleix, secrétaire d'État à l'Intérieur et aux Collectivités territoriales.

Copé favorable

L’exécutif est donc très prudent face à un groupe UMP très motivé et qui souhaite protéger ses sièges. Le député Eric Ciotti va déposer sa proposition de loi dès la semaine prochaine. Il veut supprimer les triangulaires dès 2012. "Je veux calquer ce dispositif sur toutes les élections", assure l’élu des Alpes-Maritimes.

Et Jean-François Copé est sur la même longueur d’ondes. Il a été lui-même victime d’une triangulaire en 1997, il reste soucieux de son image à la tête du groupe UMP… et n’est jamais en reste d’une opposition à François Fillon.