L’UMP veut des rames sécurisées en IdF

  • A
  • A
L’UMP veut des rames sécurisées en IdF
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’UMP a d’abord proposé que ces wagons soient réservés aux femmes, avant de tempérer.

Le débat sur les transports a déjà imprimé sa marque dans la campagne des régionales en Ile-de-France. La dernière proposition en date émane de Bruno Beschizza. La tête de liste UMP dans le 93, en Seine-Saint-Denis, s’est prononcé lundi pour l’instauration de wagons sécurisés.

Lundi matin, il assurait que ces wagons seraient réservés aux femmes, avant d’expliquer dans l’après-midi qu’ils seraient ouverts à tous.

Le premier wagon de chaque rame

Sur France Bleu, Bruno Beschizza proposait en effet de "faire en sorte que les femmes seules aient un accès privilégié dans le premier wagon" des trains et RER de la région et que ce wagon "soit sur-vidéoprotégé, pour que les gens se sentent en sécurité".

Début de rétropédalage

Mais dans un communiqué publié dans l’après-midi, la tête de liste UMP était cependant plus mesurée et "a tenu à apporter des précisions", à savoir que : "Ces rames seront bien sûr ouvertes à tous les voyageurs sans exception".

Bruno Beschizza, 39 ans, est le secrétaire général du syndicat de police Synergie (deuxième syndicat d'officiers de police). Il est en congé de son syndicat pour les régionales.

REAGISSEZ - Cette proposition vous semble-t-elle réalisable ?