L'UMP vent debout contre "l'homophobie" de Christine Boutin

  • A
  • A
L'UMP vent debout contre "l'homophobie" de Christine Boutin
@ MaxPPP
0 partage

CONDAMNATION - Deux responsables UMP ont appelé leur parti à réagir après les propos de Christine Boutin dans Charles.

Christine Boutin qui parle de sexe, forcément ça fait jaser. Et cela aurait presque occulté d’autres propos tenus par l’ancienne ministre du Logement dans le magazine Charles, sorti mercredi. Car dans cette interview fleuve, l’ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) parle aussi de l’homosexualité comme d’une "abomination". Une sortie qui a fait bondir deux responsables de l’UMP, qui réclament que leur parti condamne son ancienne membre.

La phrase qui fâche. Dans sa longue interview, l'ancienne ministre affirme que "l'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pêcheur est toujours pardonné".

"Homophobie profondément ancrée". "Rien ne saurait excuser ou légitimer ces propos" que "nous condamnons avec la plus grande sévérité", affirment Florian Silnicki, délégué et membre fondateur de la Nouvelle Donne (collectif regroupant les plus jeunes secrétaires nationaux du parti), et Sébastien Chenu, secrétaire national en charge de l'exception culturelle et fondateur de Gaylib. Selon eux, "la description de l'homosexualité comme ‘une abomination’ prouve une fois de plus l'homophobie profondément enracinée au coeur de la pensée de Mme Boutin". Les deux hommes estiment que "ces déclarations choquantes ne sont pas une opinion mais un délit pénal. Christine Boutin doit être condamnée".

Copé : "insupportables, inacceptables, impardonnables". Jean-François Copé, le président de l'UMP, a finalement réagi jeudi en milieu de matinée, via Twitter.



Dans un tweet, Franck Riester, député-maire UMP de Coulommiers (Seine-et-Marne), l’un des seuls élus de droite à avoir soutenu le mariage gay, s'est lui aussi dit "scandalisé par les propos indignes de Christine Boutin sur l'homosexualité. Tout simplement une honte". 



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

ELLE A DIT - Boutin : "je ne suis pas quelqu'un d'incestueux"