L’UMP va ratifier son projet

  • A
  • A
L’UMP va ratifier son projet
Le projet de l'UMP devrait être adopté samedi par le Conseil national du parti présidentiel.
Partagez sur :

Le Conseil national du parti, réuni samedi, devrait approuver ce projet déjà voté par les militants.

C’est un projet à "zéro euro". L’UMP insiste sur le coût modéré de son projet pour 2012 qui, affirme le parti, "ne rajoute pas de dépenses supplémentaires". Ces mesures pour 2012 devraient être adoptées samedi lors du Conseil national de l’UMP, réuni à Paris, deux jours après la présentation par François Hollande de son projet pour 2012. Les mesures ont déjà été approuvées par 96% des militants du parti présidentiel, la participation n’ayant cependant été que de 33% pour ce scrutin ouvert notamment sur Internet.

Parmi les mesures phares, l’UMP propose entre autres de mettre fin aux 35 heures, à travers des accords de branches ou d’entreprise. Le parti entend également créer une "fiscalité anti-délocalisation" ainsi qu’un code pénal spécifique pour les mineurs, avec des sanctions dès l’âge de 12 ans.

L’éducation, "priorité du quinquennat"

Comme le PS, le parti veut en outre "faire de l’éducation la première priorité du quinquennat", peut-on lire dans le document disponible sur le site de l’UMP. Il est question de donner "plus d’autonomie" aux directeurs d’établissements scolaires et secondaires" et de faire en sorte que "les enseignants soient plus présents dans l’établissement", tout en améliorant leur rémunération.

Reste que, comme l’a affirmé Jean Leonetti, ministre des Affaires européennes, ce projet ne sera "sûrement pas" celui du futur candidat Nicolas Sarkozy. "Le projet du candidat, il aura un souffle et il faut mettre beaucoup plus d’humain dans notre projet", a lâché le ministre jeudi, soulignant tout de même que le document élaboré par Bruno Le Maire et Jean-François Copé apportait "des mesures intéressantes".