L’UMP s’enlise, Copé s’enfonce

  • A
  • A
L’UMP s’enlise, Copé s’enfonce
Jean-François Copé propose de revoter en 2014. Intenable.@ REUTERS
Partagez sur :

EDITO - L’UMP semble loin de la sortie de crise, notamment en raison de la stratégie de son président contesté.

La phrase. "Je vous propose de remettre à la disposition des militants mon mandat au lendemain des élections (locales) de 2014", a lancé Jean-François Copé dimanche soir lors d’un discours à Nancy.

>> Pour Caroline Roux, Jean-François Copé prend, avec cette proposition inacceptable pour ses adversaires, le risque de faire durer la crise à l’UMP :

 

Le contexte. Jean-François Copé a proposé un nouveau vote en 2014 dans des conditions inacceptables pour François Fillon, qui a d’ailleurs refusé tout net. Le président contesté de l’UMP a fait le pari de tenir envers et contre tout en martelant qu’il a gagné. Mais sa position paraît intenable, même à court terme. Quant à l'ancien premier ministre, il reste inflexible et réclame un nouveau vote "dans les plus brefs délais"