L'UMP pointe du doigt la primaire PS

  • A
  • A
L'UMP pointe du doigt la primaire PS
@ MAXPPP
Partagez sur :

Franck Louvrier dénonce un possible "fichage" des fonctionnaires lors de la primaire.

L'UMP met en cause la primaire socialiste. Le parti présidentiel crie au possible fichage des fonctionnaires territoriaux lors de la primaire. Le secrétaire national de l'UMP, Franck Louvrier, a ainsi demandé, jeudi, "des garanties quant à la protection des opinions des fonctionnaires territoriaux" afin d'éviter "un détournement politicien des fichiers électoraux" à l'occasion de la primaire.

"un mélange des genres des plus douteux"

Selon lui, les fonctionnaires votant à la primaire pourraient être identifiés comme des sympathisants de gauche et les autres comme de potentiels électeurs de droite. "Je pars du principe que l'on est en total violation du principe de neutralité du fonctionnaire territorial.

Chaque maire socialiste, qui est aussi un employeur, pourra découvrir qui sont les fonctionnaires territoriaux qui ont voté à la primaire, qui sont ceux qui adhèrent ou pas aux valeurs socialistes", fustige le Monsieur communication de Nicolas Sarkozy.

Louvrier veut des garanties sur la protection des fichiers

Pour remédier à cela, Franck Louvrier propose notamment la présence "d'huissiers lors des opérations de collecte et d'effacement des données".

Le conseiller régional des Pays de Loire a également relevé, à titre d'exemple, que le maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, "dirige plus de 7.000 agents". Pour lui, "ce processus offre donc de façon totalement inconséquente le droit aux élus socialistes de séparer, le bon grain de l'ivraie, au sein de leurs administrations".

"Ce détournement politicien des fichiers électoraux est invraisemblable", a ajouté Franck Louvrier.