L'UMP conserve la mairie d'Aix-en-Provence

  • A
  • A
L'UMP conserve la mairie d'Aix-en-Provence
Partagez sur :

La candidate UMP Maryse Joissains a été réélue de justesse dimanche avec 187 voix d'avance.

187 voix. C'est avec ce mince écart que la maire UMP sortante, Maryse Joissains, a été réélue à la mairie d'Aix-en-Provence. La candidate de la majorité a obtenu 50,22 % des voix contre 49,78% à son rival socialiste Alexandre Medvedowsky qui conduisait une liste d'union avec le MoDem, les radicaux de gauche (PRG) et les Verts.

Tout en reconnaissant sa défaite, Alexandre Medvedowsky a d'ores et déjà annoncé qu'il allait déposer un recours devant le tribunal administratif contre cette élection, "compte-tenu, a-t-il dit, des nombreuses irrégularités qui ont été commises par Maryse Joissains dans cette campagne, par des tracts diffamatoires"."Nous allons demander vérification de l'ensemble des opérations électorales et notamment des procurations et des conditions dans lesquelles certaines procurations ont été établies parce qu'on a quelques doutes sur sujet", a a-t-il ajouté.

La participation (49,5%) a été supérieure au premier tour (44,1%), où Maryse Joissains était arrivée en tête avec 43,31% des voix devant Alexandre Medvedowsky (34,08%) et Hervé Guerrera (Verts, 11,31%).

L'élection en 2008 de Maryse Joissains avait été invalidée début juin par le Conseil d'Etat, qui avait sanctionné la distribution d'un tract anonyme contre ses rivaux.

Ce nouveau scrutin avait une portée nationale et constituait un test pour l'aptitude de l'opposition à battre la majorité. Plusieurs personnalités de la majorité, Jean-Louis Borloo, Jean-François Copé ou encore Xavier Bertrand étaient venus soutenir la candidate UMP avant le second tour.