L'UMP avance le chiffre de 150.000 personnes

  • A
  • A
L'UMP avance le chiffre de 150.000 personnes
@ REUTERS
Partagez sur :

 Revivez avec Europe1.fr les meetings de François Hollande et Nicolas Sarkozy.  

François Hollande sur l'esplanade du château de Vincennes, Nicolas Sarkozy, place de la Concorde. Les deux favoris de l’élection présidentielle se sont affrontés dimanche par meetings géants interposés. L'objectif ? Faire la démonstration de leur capacité à rassembler, à une semaine du premier tour de l'élection présidentielle.

17h50. L'UMP avance le chiffre de 150.000 personnes. Jean-François Copé avait annoncé quelques heures plus tôt 100.000 personnes à la Concorde, l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy a revu les chiffres à la hausse, assurant sur Twitter que 150.000 personnes étaient présentes.

 >> A VINCENNES – 17H50; Hollande veut "convaincre les autres". Le candidat PS s'est tourné vers la dernière semaine de campagne sitôt son discours achevé sur l'esplanade du château de Vincennes dimanche, déclarant qu'il s'agissait "maintenant de convaincre d'autres" électeurs dans l'optique du 1er tour. "On s'est mobilisé, beaucoup sont venus. Maintenant il faut convaincre d'autres (...), ça n'est pas les 100.000 personnes qui sont là qui vont faire seules la décision, ce sont des millions d'autres", a-t-il déclaré sur BFM-TV.

>> A VINCENNES. 17h40- Hollande s'offre un bain de foule. Le candidat socialiste va saluer les sympathisants venus le soutenir en masse, entouré de gardes du corps.

 
vincennes hollande signe des autographes BFM TV

© CAPTURE D'ECRAN/ BFM TV

17h. Hollande a parlé 23 minutes de plus. Nicolas Sarkozy a fait un discours de 32 minutes à la Concorde, François Hollande a, lui, parlé 52 minutes à Vincennes.

>> A VINCENNES. 16h40 - Les militants sont enthousiastes. "Il est encore temps de faire changer d'avis ceux de la Concorde", s'enthousiasme Isabelle. Antonella, elle, ne s'attendait pas à ce que François Hollande "parle autant de l'histoire de France".

16h50 : Jean-Luc Mélenchon doute des chiffres de l'UMP. Le candidat du Front de gauche raille sur Twitter le nombre de sympathisants présents place de la Concorde : "140 000 à la Concorde ?! La place ne peut en accueillir que 40 000, et elle était loin d'être pleine", écrit le candidat du Front de gauche.

>> A VINCENNES. 16h20 - "Je vous demande de m'aider". "Je ne vous demande pas de m'aider, je vous demande d'aider la France", lance François Hollande, taclant Nicolas Sarkozy qui a conclu plusieurs de ses meetings par un "Aidez-moi". (…) "Maintenant c'est vous qui allez décider. Ceux qui compte, c'est de ne pas être les plus riches ou les plus puissants, ce qui compte, c'est d'être les plus nombreux. J'en suis sûr, rien ne nous empêchera d'atteindre notre objectif". "Ils (L'UMP) sont sans doute prêts à tout, mais nous nous sommes prêts à diriger la France. Ils disent, après nous ce sera le chaos, non, après nous ce sera le changement", a conclu le candidat socialiste.  

militant fil rouge UMP Louis Baptiste Dr 930620

© DR

>> A LA CONCORDE. 16h30 - Louis est convaincu par le discours de Nicolas Sarkozy. "Je pense que les Français, in fine, choisiront Nicolas Sarkozy. Non pas par esprit de clan, mais par raison, parce qu'il est le seul à dire la vérité sur la situation de la France, le seul à dire, au risque d'être impopulaire, la vérité sur ce qu'il faut faire, et les réformes qu'il faut poursuivre. Il a le courage de dire la vérité, nous aurons le courage de relever le défi de la France forte avec lui !"

>> A VINCENNES. 15h50. Hollande n'a jamais douté. "Vous m'avez demandé de vous rassembler, c'est fait, de réaliser l'alternance, ça vient, et de réussir le changement, c'est demain", a lancé François Hollande devant des dizaines de milliers de personnes. "Je ne me suis pas détourné de cet objectif, j'ai tenu mon cap, imposé ma cohérence, démontré ma constance. J'ai résisté aux polémiques grotesques, aux attaques insidieuses, aux dénigrements ridicules", a -t-il ajouté.

>>> A LA CONCORDE. Les militants rentrent chez eux.

sarkozy concorde militants

© LAURENT BERBON

>> A LA CONCORDE. 15h55 - "Prenez votre destin en main, dressez-vous, dites ce que vous voulez pour le pays, dites le haut, dites le fort. Peuple de France, n'ayez pas peur, ils ne gagneront pas si vous décidez que vous voulez gagner. Peuple de France, entends mon appel. Françaises, Français, aidez-moi. C'est ici, c'est maintenant ! Vive la République et vive la France !", conclut Nicolas Sarkozy.

sarkozy-rockeur-twitter

>> A LA CONCORDE. 15h55 - "Si nous avons fait l'Europe c'est pour nous protéger pas pour nous détruire. Je revendique le droit pour la France de défendre ses valeurs, sa culture, son identité. Défendre sa civilisation, ce n'est pas honteux, c'est légitime", déclare Nicolas Sarkozy.

"Si les Français me font confiance, je mettrai la même énergie à faire avancer l'Europe de la croissance que celle que j'ai mise à sauver l'euro", dit-il. ""Après ce que nous avons fait pour sauver l'euro, je veux poser non seulement le problème des frontières mais aussi celui de la Banque centrale européenne dans le soutien de la croissance" "On nous avait dit que le gouvernement économique c'était impossible et nous avons fait le gouvernement économique. Sur le débat de la BCE dans le soutien de la croissance, nous Français allons ouvrir le débat et faire avancer l'Europe", poursuit-il. "Si la Banque centrale ne soutient pas la croissance, nous n'aurons pas assez de croissance", assure le président-candidat.

sarkozy discours tribune marseillaise REUTERS 930620

© REUTERS

>> A LA CONCORDE. 15h51 - Dans la foule, beaucoup sont des militants de la première heure. "Il est beau mon Nicolas !", lance une militante. Un autre s'interroge sur le nombre de personnes présentes place de la Concorde : "vous en avez qui votent Sarkozy et qui ne sont pas ici", dit l'un d'eux pour se rassurer.

sarkozy militant concorde REUTERS 930620

© REUTERS

>> A VINCENNES. 15h50. Hollande s'attaque à Sarkozy. François Hollande, la voix éraillée, s'en prend à Nicolas Sarkozy. "Nous avons à conjurer les peurs". "La droite les agite, la peur, faute de pouvoir susciter l'adhésion", a-t-il dit: "peur de l'étranger, peur de l'impôt, peur des marchés" et "même peur de la gauche!" "La droite n'a jamais fait autrement lorsqu'elle est menacée", a-t-il dit. "Le candidat sortant connaît la difficulté de sa situation, il n'est pas regardant sur les arguments susceptibles d'effrayer les Français", a jugé François Hollande.

"Il faut en finir avec le quinquennat qui s'achève, il faut tourner la page. Mais l'appel que je lance n'est pas seulement le rejet de la France. Il ne suffit pas de récuser un gouvernement sortant. Ma responsabilité c'est de fixer une nouvelle donne. L'enjeu de cette élection c'est la France, la jeunesse", estime le candidat socialiste.

hollande vincennes MAXPPP 930620

© MAXPPP

>> A LA CONCORDE. 15h50 - "Nous n'avons pas le droit de laisser dilapider l'héritage de la France éternelle. La France forte, c'est la France de Valmy et celle de la Résistance !", lance Nicolas Sarkozy devant des milliers de militants. "Nous avons la jeunesse et l'intelligence, nous avons les entrepreneurs et les savants pour inventer un nouveau modèle Français. Dans ce nouveau modèle français tout le monde aura le droit à une deuxième chance. Aucun échec ne doit être définitif, je veux qu'on récompense l'effort, le travail", ajoute-t-il.

>> A VINCENNES.  15h47 – Une ola géante pour défier Sarkozy. Alors que le président sortant a grillé la politesse à son rival François Hollande, en parlant plus tôt que prévu, les sympathisants à Vincennes organisent une ola géante pour défier Sarkozy.

>> A VINCENNES - 15h45. Hollande prend la parole. "Je sens monter, et vous aussi, un grand espoir, un espoir des profondeurs de notre pays, de vous, un espoir calme, un espoir ferme, un espoir lucide", lance le candidat socialiste. "J'imagine le bonheur qui pourrait être le notre si nous parvenions à la victoire, le 6 mai", a ajouté le candidat socialiste. Aujourd'hui, je le répète devant vous, je suis prêt à vous représenter, martèle Hollande. Je suis prêt à gagner le 6 mai et prêt à présider la France".

 >> A VINCENNES - 15h40. Un film qui retrace le parcours de Hollande retransmis sur les écrans. On voit le candidat socialiste à travers les épisodes qui ont marqué l'histoire de la gauche française et du parti socialiste. Les sous-titres ont confondu à trois reprises Frédéric Mitterrand avec François Mitterrand. Ça râle dans le public. En attendant le candidat socialiste, les militants font un petit tour à la baraque à frites pour se restaurer.

vincennes-frites

 

militant fil rouge UMP Louis Baptiste Dr 930620

© DR

>> A LA CONCORDE. 15h42 - Les drapeaux se sont levés pour accueillie le président de la République. Nicolas Sarkozy dit qu'il a donné rendez-vous à la France, eh bien nous sommes là !, se réjouit Louis.







>> A LA CONCORDE. 15h40 - "Le 22 avril et le 6 mai il ne s'agira pas de choisir un camp mais de décider pour l'avenir", lance Nicolas Sarkozy, régulièrement interrompu par les cris des militants. "Jamais depuis la  Première guerre mondiale, les choix que nous avons à faire n'ont été aussi lourds de sens. Les solutions extrêmes ne protégeraient pas les Français, elles les feraient souffrir davantage"; poursuit-il.

"La situation de l'Europe et du monde ne nous laisse aucun droit à l'erreur, c'est une course contre la montre qui est engagé avec au bout le risque d'une crise économique, du déclin de l'humanisme. Ce qui est en jeu ce n'est ni plus ni moins que la survie d'une civilisation, la notre", dit encore Nicolas Sarkozy.

>> A VINCENNES. 15h38 - 100.000 personnes sont présents à Vincennes, selon le maire de Paris, Bertrand Delanoë. 

>> A VINCENNES. 15h35 - Un drapeau géant est déployé dans le public.  

vincennes hollande drapeau géant REUTERS 930620

© REUTERS


 >> A LA CONCORDE. 15h30 - Sarkozy commence son discours. "Ils pensaient que le peuple de France ne serait pas au rendez-vous et le peuple de France est venu puisqu'il est là", lance le président-candidat. "J'ai donné rendez-vous à la France que l'on entend jamais parce qu'on ne lui donne jamais la parole, j'ai donné rendez-vous à la France qui souffre sans jamais se plaindre parce qu'elle a trop de pudeur, à la France qui en a marre qu'on parle en son nom avec des idées qui ne sont pas les sienne", poursuit-il.

concorde sarkozy foule REUTERS 930620

© REUTERS

>> A VINCENNES. 15h25 - François Hollande est attendu d'une minute à l'autre. Les militants sont massés devant la tribune. "On n'arrive pas à sortir. Je n'arrive plus à respirer", dit une jeune militante.

>> A VINCENNES. 15h20 - Hannah vient de voir François Hollande "en vrai". "A la Concorde, ils doivent être motivés aussi mais avec moins de partage", estime cette jeune femme de 20 ans, venue soutenir le candidat socialiste.

militant fil rouge UMP Louis Baptiste Dr 930620

© DR

>> A LA CONCORDE. 15h20 - "François Fillon est ovationné par le peuple de Paris. C'est grâce à son tandem avec Nicolas Sarkozy que la France a pu se réformer comme jamais et tenir bon face aux tempêtes qui l'entouraient", juge Louis.

>> A LA CONCORDE. 15h15 - François Fillon est ovationné. "Votre voix raisonne bien au-delà de cette place. C'est la voix de la République", lance le Premier ministre. "Le rêve français de François Hollande n'est rien d'autre que de la démagogie", ajoute-t-il.

>> A VINCENNES. 15h10 - Avant le début du meeting, les militants de François Hollande tentent de recruter des volontaires pour faire du porte à porte la semaine prochaine.

militants socialistes HELENE FAVIER

© EUROPE 1/HELENE FAVIER

>> A LA CONCORDE. 15h00 - Alain Juppé, à la tribune, met en garde contre "l'arrogance et la confiscation de tous les pouvoirs par un parti habitué au clientélisme". Selon lui, Nicolas Sarkozy "a été et sera le capitaine courageux qui sait tenir le cap !" "Le vrai changement c'est lui, le vrai changement c'est nous", a-t-il lancé.

>> A LA CONCORDE. 15h00 -  Côté people, le réalisateur Claude Lelouch et la comédienne Véronique Genest envoient un message de soutien à Nicolas Sarkozy. Le cinéaste lance : "il nous faut un metteur en scène". Nadine Trintignant affiche également son soutien au président-candidat dans un message vidéo.

>> A VINCENNES. 15h01 - Ce qu'attend un militant PS. Francis attend de son candidat qu'il délivre "un message fort de mobilisation pour le premier tour". 

 

militant fil rouge UMP Louis Baptiste Dr 930620

© DR

>> A LA CONCORDE. 14h55 - Louis note que Jean-François Copé et NKM en appellent à la majorité silencieuse qui fera l'élection. Selon lui, leur critique de la gauche "qui se distribue déjà les postes" est "justifiée".



>> A LA CONCORDE. NKM prend la parole à la tribune. "Nicolas Sarkozy a tout donné à la France, vous êtes la vague, elle nous soulève jusqu'à la victoire", lance-t-elle. "La lame de fond, elle monte de partout en France, elle se lève, elle se soulève !", a-t-elle ajouté. Avant de céder la place à Xavier Bertrand : "J'ai une conviction, Nicolas va gagner. C'est vous qui ferez la décision."

>> A VINCENNES. 14H40 -Selon le PS, 75.000 personnes sont présentes sur l'esplanade de Vincennes.

>> A LA CONCORDE. 14h35 - Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, prend la parole place de la Concorde. "Merci d'être venus aussi nombreux aujourd'hui sur cette place de la Concorde chargée d'histoire", lance-t-il à la foule. "Quelle émotion, quelle joie de vous voir venus de toute la France (...), merci d'être venus aussi nombreux incarner la France qui se redresse, la France qui s'engage, la France qui s'enthousiasme, la France de Nicolas Sarkozy", a-t-il ajouté. Jean-François Copé assure que 100.000 militants sont présents place de la Concorde.

concorde meeting DR TWITTER SARKOZY

© COMPTE TWITTER DE NICOLAS SARKOZY

14h29. Bayrou dénonce la guerre des meetings. "Il y a des meetings qui se veulent monumentaux à Paris, des meetings pour donner des images impressionnantes", attaque le candidat du MoDem en meeting à Marseille.

14h20. Nicolas Sarkozy donne rendez-vous sur Twitter.

14h18 - Damidot, Higelin et Cali à Vincennes. L'animatrice de M6, Valérie Damidot, est également venue soutenir le candidat socialiste. Les chanteurs Jacques Higelin et Cali sont aussi présents.

14h16. Valls fait son entrée. Le directeur de la communication de François Hollande, Manuel Valls, arrive à Vincennes. "Il faut convaincre jusqu'au bout", a confié Manuel Valls. S'agit-il de battre le rassemblement des sarkozystes à la Concorde ? "Il s'agit de battre Nicolas Sarkozy", estime l'homme de confiance de François Hollande. "Le match des meetings c'est autre chose, on verra la différence. Mais ici, il y a l'enthousiasme et il y a l'envie, l'envie de la victoire", a-t-il lancé. 

manuel valls

© HELENE FAVIER

>> A LA CONCORDE. 14h - La foule commence à se presser autour du podium. Deux écrans géants projettent une vidéo de Nicolas Sarkozy, les militants scandent le nom de leur champion. Jean-François Copé et Alain Juppé sont déjà arrivés.

>>A VINCENNES. 13h45 - On s'inquiète du temps. De nombreux sympahisants arrivent à l'esplanade de Vincennes, dans une ambiance bon enfant. La seule inquiétude pour le moment, c'est le temps. "On aurait dû prendre des k-ways ", regrette Magalie, venu soutenir François Hollande.

SUPPORTER HOLLANDE VINCENNES

© HELENE FAVIER

13h50 : NKM ironise sur la participation du groupe Kassav au meeting de Hollande. La porte-parole du président-candidat a assuré relevé qu'à la Concorde, "il n'y aurait pas de concert" mais "la France". "Si vous aimez Kassav, vous allez à Vincennes cet après-midi, il y a Kassav, et puis si vous êtes patients, restez après pour le discours de François Hollande", a raillé Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon elle, le candidat socialiste "n'était vraisemblablement pas sûr de rassembler sur son propre projet de discours, donc Kassav c'est bien, ça lui permet d'avoir du monde".

13h40 : Pour Thomas Hollande, le meeting de Vincennes sera "l'acmé de la mobilisation". Le fils du candidat socialiste à la présidentielle s'est dit "confiant" et "impatient". "C'est un moment important qui doit être aussi festif", a ajouté Thomas Hollande.

militant fil rouge UMP Louis Baptiste Dr 930620

© DR

>>A LA CONCORDE. 13h30 –  "J'attends que Sarkozy rétablisse la vérité". Louis a activement suivi la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Aujourd'hui, il attend de son candidat des choses précises. "J'attends que Nicolas Sarkozy rétablisse la vérité sur son bilan et son projet, caricaturés depuis des mois". Le militant souhaite aussi qu'il donne la parole à la majorité silencieuse qui ne croit pas aux sondages et ne veut pas se faire voler l'élection.





berbon-100x112NB

>>A LA CONCORDE. 13h - La foule prend place. Il y a déjà beaucoup de monde place de la Concorde. Les drapeaux tricolores sont de sortie.











favier-100x112NB

>> EN ROUTE VERS VINCENNES. 12h45 - Les supporters en route. Le meeting commence dans le métro, où k-ways rouges aux couleurs de François Hollande et ballons se mêlent.











hollande metro 1

© HELENE FAVIER

12h40. Une journée très particulière pour Valérie Trierweiler. "Émotion. Lilas. Gaufre. Jeunes. Glycine. Destin. chemin. Années. Souvenirs. Rassemblement. Printemps". Voila ce qu'a écrit la compagne de François Hollande sur son compte Twitter.