L'opposition rejette l'appel "hypocrite" de Fillon

  • A
  • A
L'opposition rejette l'appel "hypocrite" de Fillon
Cécile Duflot, au nom des écologistes, et Harlem Désir, pour le PS, ont rejeté l'appel à l'unité de François Fillon sur la règle d'or.@ MAXPPP
Partagez sur :

REACTIONS - Pour Cécile Duflot, il "se moque du monde". Le PS est aussi critique.

Fin de non-recevoir. L'appel à l'unité lancé par François Fillon à l'opposition pour adopter la règle d'or du retour à l'équilibre budgétaire a été rejeté par le PS et par Europe Ecologie - Les Verts.

Une proposition "hypocrite"

"Il se moque sûrement du monde", a ainsi réagi samedi la secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts, Cécile Duflot au micro d'Europe 1. "Je pense que l'on n'a évidemment pas besoin d'une union sacrée qui serait tout aussi hypocrite que sa proposition mais que l'on a besoin de solutions nouvelles", a ajouté Cécile Duflot.

"Ladite 'règle d'or' est l'un des critères du pacte dit 'de stabilité et de croissance' dont la France ne s'est absolument pas souciée il y a quelques années pour mettre en place le paquet fiscal", a fait valoir l'écologiste qui a appelé à "arrêter de faire croire aux gens qui souffrent de la crise qu'ils doivent être encore plus victimes, ça finit par devenir un prétexte".

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie - Les Verts estime qu'il y a d'autres solutions : "au niveau européen, créons une vraie solidarité, remplaçons le pacte de stabilité par un pacte de coopération solidaire avec d'autres critères, avec des critères sur l'emploi, sur la santé, avec des critères sur un salaire minimum européen aligné sur le salaire le plus élevé qui empêchera la concurrence entre les pays".

"La leçon d'économie du Professeur Banqueroute"

La veille, le PS avait déjà rejeté l'appel du Premier ministre par la voix d'Harlem Désir. "François Fillon appelle à l'union nationale pour payer les factures de sa gabegie fiscale mais depuis 2007 il a surtout fait l'union des plus riches pour se partager les cadeaux fiscaux", avait fustigé le premier secrétaire par intérim du Parti socialiste en ironisant : "le Premier Ministre François Fillon assène aux Français, qui subissent durement la crise, la leçon d'économie du Professeur Banqueroute".

"Au plus fort de la crise, les Français n'attendent pas du Premier ministre de publier des tribunes politiciennes, mais lui demandent un budget efficace et juste", raillait encore le responsable du PS.