L’interdiction du voile adoptée

  • A
  • A
L’interdiction du voile adoptée
@ MAX PPP
Partagez sur :

Les députés ont voté mardi pour le projet de loi sur l’interdiction du port du voile intégral.

L’Assemblée nationale se penchait mardi pour la première fois sur le projet de loi portant sur l’interdiction du voile intégral dans l’espace public. Et sans surprise, les députés ont adopté le texte en première lecture, par une écrasante majorité : 335 voix contre une, celle du député villepiniste Daniel Garrigue. Les voix favorables sont elles à chercher du côté de la majorité, composée de l’UMP et du Nouveau centre, mais aussi des radicaux de gauche.

Conformément à ce qu’ils avaient annoncé, la plupart des députés socialistes et les Verts n’ont pas participé au scrutin. Le PS a mis en avant "le risque juridique" d'une interdiction totale, estimant qu'une censure du Conseil constitutionnel serait "un cadeau inestimable pour les intégristes que nous combattons tous". Avec ce "projet de loi d'affichage", "vous jetez de l'huile sur le feu, vous ravivez les tensions dans des buts strictement électoralistes", a lancé François de Rugy en direction de l'UMP et du gouvernement.

Quatorze socialistes ont néanmoins voté pour le projet de loi, dont Aurélie Filippetti, Jean Launay ou encore Manuel Valls.

Au Sénat en septembre

De leur côté, les communistes et apparentés, qui ont qualifié ce texte "d'opération politicienne", se sont également abstenus. Seul André Gérin, qui avait présidé la commission d'enquête sur le voile intégral et qui a voté pour le projet, a dérogé à la consigne du côté du PC.

Le texte présenté par la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, ne vise pas spécifiquement le port du voile intégral mais prohibe "la dissimulation du visage" dans tout l'espace public, avec, à la clé une amende de 150 euros accompagnée ou non d'un stage de citoyenneté en cas de refus. Il doit désormais être examiné par le Sénat en septembre prochain, avec une adoption définitive si la chambre haute vote le même texte, sans modification.