L'image de François Hollande écornée

  • A
  • A
L'image de François Hollande écornée
@ REUTERS
Partagez sur :

EDITO - Pour la première fois, la personnalité du président est remise en cause dans un sondage.

L'embellie, c'est fini. Après un très léger mieux en juin (+1 point), la cote de confiance de François Hollande est à nouveau en chute libre. Le président perd trois points en juillet à 30% d'opinions favorables, selon le tableau de bord Ifop pour Paris Match diffusé mardi. Il s'agit du niveau d'approbation le plus bas enregistré dans ce baromètre par le chef de l'Etat depuis sa prise de fonctions, le 6 mai 2012.

Ce qui est nouveau. Pour la première fois depuis ses 14 mois de pouvoir, ce n'est pas seulement sa politique qui est remise en cause mais également sa personnalité. Sa proximité avec les préoccupations des Français et la véracité de son discours, jusqu'ici deux de ses points forts dans l'opinion, sont en net recul, respectivement à 34% (-6) et 30% (-7).

>>> Après le dépit face à un président qui semble subir la crise, voila que l'homme est impacté, analyse l'éditorialiste politique d'Europe 1 Caroline Roux.

 

Pourquoi c'est embêtant. François Hollande a fait de sa personnalité l'un de ses atouts principaux dans la campagne présidentielle, en surfant sur le rejet de la personnalité de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy. Et depuis son accession à l'Elysée, cette même personnalité était perçue comme un paratonnerre."Il n'y a pas de rejet sur sa personne alors", répétaient en boucle les fidèles du chef de l'Etat. Désormais, il va falloir trouver autre chose.