L’identité nationale, "un faux débat" pour Villepin

  • A
  • A
L’identité nationale, "un faux débat" pour Villepin
Partagez sur :

L’ancien premier ministre a également assuré "être serein" quant à l’affaire Clearstream dont le jugement sera rendu le 28 janvier.

"Je suis stupéfié depuis quelques mois de voir à quel point nous nous perdons en faux débats. Le débat sur l’identité nationale en est un bon exemple, la vision partisane qui se développe sur toute une série de sujets en est un autre exemple", a estimé, lundi sur Europe 1 Dominique de Villepin.

"Il y a suffisamment de problèmes comme cela sur la table (…). Il faut se concentrer sur l’essentiel, dans la durée, et rassembler les Français", a-t-il ajouté. Selon l’ancien premier ministre, "l'essentiel" est de "garantir aux Français une protection sociale", "restaurer la compétitivité de la France" et "réduire le déficit".

Protagoniste très médiatique du procès Clearstream à l'automne, Dominique de Villepin, contre qui le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis pour dénonciation calomnieuse, sera fixé le 28 janvier sur son sort judiciaire, une décision qui aura un impact direct sur son destin politique. "Je ne crains rien. Je n’ai aucune responsabilité dans cette affaire. Je suis serein sur ce dossier", a-t-il jugé. "Le procès a montré que les accusations portées contre moi étaient sans fondement", a-t-il martelé.

Interrogé sur les risques d’une possible condamnation, l’ancien premier ministre a encore assuré : "Je ne le serai pas (…). Il appartient maintenant à la justice de se prononcer."