L'extrême droite en arbitre

  • A
  • A
L'extrême droite en arbitre
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une reconquête de l'UMP serait un symbole fort mais le scénario d'une triangulaire se profile.

La région, traditionnellement très ancrée à droite, a donné à Nicolas Sarkozy un de ses meilleurs scores lors de la présidentielle 2007. Et pourtant, le socialiste Michel Vauzelle a encore une fois de grandes chances de maintenir la région à gauche.

L'hypothèse d'une triangulaire se profile en effet si, comme les sondages le laissent penser, le Front national se maintient au second tour.

Le favori : Vauzelle

Michel Vauzelle (PS), député des Bouches-du-Rhône et ancien maire d'Arles, ex-ministre de la Justice sous François Mitterrand, est donné favori pour un troisième mandat consécutif, même si ses alliés écologistes et communistes feront, à l'inverse de 2004, cavalier seul au premier tour.

Le challenger : Mariani

Thierry Mariani (UMP), député du Vaucluse s'est porté candidat à la demande de Nicolas Sarkozy, après le désistement du maire UMP de Toulon, Hubert Falco, qui ne voulait pas avoir à choisir entre son poste ministériel et une présidence de région. Incarnant une droite "sécuritaire", il souffre néanmoins d'un déficit de notoriété hors de son département.

L'outsider : Vichnievsky

Laurence Vichnievsky (Europe Ecologie), ancienne partenaire d'Eva Joly dans l'affaire Elf, a comme cette dernière rejoint les rangs d'Europe Ecologie, qui avait devancé le PS en Paca lors des dernières européennes.

Aujourd'hui avocate générale près de la cour d'appel de Paris, sa candidature a été diversement appréciée des militants écologistes locaux. Son ralliement à Michel Vauzelle au second tour paraît acquis.

Les arbitres : Le Pen et Bompard

Pour sa dernière campagne électorale, Jean-Marie Le Pen (FN), également eurodéputé, compte sur le débat sur l'identité nationale, la crise économique et les déçus du sarkozysme pour assurer sa présence au second tour. Lors des régionales de 2004, le préfet de région avait refusé sa candidature pour cause d'absence de domiciliation ou d'attache fiscale en Paca. Aujourd'hui, à 81 ans, il mène sans doute son dernier combat électoral.

Mais Jacques Bompard (Ligue du Sud), pourrait bien lui prendre des voix. Egalement ancré à l'extrême droite, le maire d'Orange, allié aux identitaires, présentera sa propre liste.

La médiatique : Moussaïd

Sur la liste NPA de Pierre Godard, Ilham Moussaïd, 25 ans, étudiante, trésorière départementale du parti et membre du "comité populaire" à Avignon a été extrêmement médiatisée début février : elle est plus connue sous le nom de "la candidate voilée".