L'étrange rumeur qui envoie Fillon à Matignon

  • A
  • A
L'étrange rumeur qui envoie Fillon à Matignon
@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Selon Gérald Darmanin, le déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet avait pour but de sonder l'ancien Premier ministre. Qui dément catégoriquement.

L'INFO. Plusieurs responsables de l'UMP réclament la démission de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée, pour avoir donné deux versions de son déjeuner avec François Fillon, en juin dernier. Parmi eux se trouve Gérald Darmanin, le porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy. Invité du club de la presse d'Europe1 mercredi soir, le député-maire de Tourcoing a avancé une théorie : le but du déjeuner aurait été de tester François Fillon comme potentiel Premier ministre de François Hollande en cas de dissolution de l'Assemblée nationale et de cohabitation.

>> A LIRE AUSSI - Affaire Fillon-Jouyet : le troisième homme défend Fillon

"On imagine bien que François Hollande ne va pas pouvoir rester président".Après avoir assuré qu'il croyait à la version de l'ancien Premier ministre quant à son déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet, Gérald Darmanin s'est demandé ce qui avait bien pu pousser le secrétaire général de l'Elysée a sollicité cet entretien. "S'agissait-il du fait que Fillon aurait pu avoir un poste à la Commission européenne ? S'agissait-il, pour le président de la République, de tester des futurs Premiers ministres possibles en cas de cohabitation ? Car on imagine bien que François Hollande ne va pas pouvoir rester président avec une telle majorité pendant deux ans et demi…"



Gérald Darmanin : "Moi, je crois François Fillon"par Europe1fr

"Cette  nouvelle ficelle est vraiment grosse". Info ou intox ? Si Gérald Darmanin assure ne pas avoir d'élément précis, la rumeur existe bel et bien. Elle était même remontée jusqu'au service politique d'Europe 1, sans qu'elle ne soit prise au sérieux.  Mais quand le porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy en fait état, les "on-dit" deviennent plus intéressants. Europe 1 a donc sollicité François Fillon, dont la réponse est sans ambigüité : "la question de la dissolution et de la cohabitation  n'a pas été évoquée à ce déjeuner. D’ailleurs je suis clairement opposé à la cohabitation". Avant d'ajouter : "cette  nouvelle ficelle est vraiment grosse".

>> A LIRE AUSSI - Comment Fillon veut sauver sa peau

Juppé portable Reuters 640

© REUTERS

"On essaye de mêler Alain Juppé à cette histoire". Du côté de chez Alain Juppé, dont on dit qu’il aurait été également approché, la tonalité est la même. L'un de ses plus proches collaborateurs affirme même que le maire de Bordeaux n'a jamais vu Jean-Pierre Jouyet depuis que celui-ci est secrétaire général de l'Elysée. Et conclure : "on essaye tout simplement de mêler Alain Juppé à cette histoire". Reste donc une question : à qui profite la rumeur ? Dans le camp Fillon comme dans le camp Juppé, la réponse est évidente : à ceux qui ne veulent pas de rivaux pour 2017…

>> A LIRE AUSSI - Nicolas Sarkozy dénonce le "mensonge" du pouvoir