L'escapade anglaise de Valls

  • A
  • A
L'escapade anglaise de Valls
La campagne de Manuel Valls, candidat à l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle, est passée par Londres mercredi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le socialiste s'est rendu mercredi dans la banlieue de Londres pour y évoquer les récentes émeutes.

La campagne de la primaire socialiste est passée par l'Angleterre pour Manuel Valls. Le maire d'Evry, à la traîne dans les sondages, a traversé la Manche mercredi pour aller visiter les banlieues de Londres secouées par de violentes émeutes au mois d'août.

Le rendez-vous était fixé devant le stade de football de Tottenham, un quartier pauvre de Londres, durement touché par les émeutes du mois dernier. Devant les restes de magasins brûlés ou les ruines d'un immeuble totalement détruit, Manuel Valls a fait, devant les journalistes britanniques et dans un anglais approximatif, le parallèle avec les échauffourées de Villiers-le-Bel en 2007.

Manuel Valls s'est exprimé dans un anglais approximatif :

 

Une rencontre amicale avec David Miliband

En passant de l'autre côté de la Manche, Manuel Valls a souhaité apporter un peu de social à son profil très sécuritaire de socialiste droitier. "Je ne veux pas qu'on reparle des banlieues uniquement quand ça explose", a-t-il expliqué.

La suite de son escapade anglaise a conduit Manuel Valls à Westminster. Il a rencontré au parlement anglais David Miliband, le frère du leader des travaillistes. La rencontre s'est voulue très amicale. "Le fait qu'il apporte une nouvelle génération dans la vie politique française, c'est très significatif et très important", s'est félicité David Miliband.

Un socialiste apprécié en Angleterre

Isolé en France, le candidat Valls est apprécié Outre-Manche. Il a été récemment distingué par le journal britannique The Economist comme "le socialiste le plus moderne". De quoi mettre du baume au coeur du candidat en campagne.