L’Epad, un enjeu considérable

  • A
  • A
L’Epad, un enjeu considérable
Partagez sur :

L’Epad, l'établissement dont Jean Sarkozy devrait prendre la tête, est en pleine fusion. Mais il gère des dossiers-clés.

L’Epad devrait officiellement fusionner avec l'Etablissement Public d'Aménagement Seine-Arche (Epasa), à partir du 1er janvier 2010. Aux 160 hectares de La Défense, s’ajouteraient les 320 hectares du projet "Seine Arche", qui englobe une partie de la ville de Nanterre voisine. Des terrains en friche pour la plupart, où il est encore possible de construire.

Les décrets d’application de la loi du 27 février 2007 sont actuellement à l'étude pour fusionner l'Epad avec l’Epasa. L'Epasa est actuellement présidé par le maire communiste de Nanterre, Patrick Jarry, qui craint à terme de ne plus maîtriser son territoire et de voir La Défense s'étendre sur sa commune. A l’origine, en 1958, l’Epad était également chargé des territoires aujourd’hui gérés par l’
Epasa.

Mais dans les faits, l’Epad et l’EPASA sont dirigés aujourd’hui par un même homme : Philippe Chaix est le directeur général des deux établissements. On retrouve d’ailleurs plusieurs fois les mêmes noms dans les conseils d’administration de l’Epad, de l’
Epasa et également de l’EPGD (Etablissement Public de Gestion de La Défense).

L’EPGD est un autre organisme créé lui aussi par la loi du 27 février 2007. L’objectif était de séparer le rôle de l’aménageur - l’Epad organise les constructions - et celui du gestionnaire, l’EPGD fait vivre le site.

Le prochain président de l’Epad devra s’atteler au dossier du plan de renouveau de La Défense qui a pris du retard. Il prévoyait la création de 450.000 m2 de bureaux, de sept nouvelles tours et la reconstruction de cinq autres ainsi que 100.000 m2 de logements. Prévue fin 2013, l'emblématique tour Signal de l'architecte Jean Nouvel n'a pas trouvé les financements nécessaires.

Le Grand Paris est également un enjeu de taille pour le prochain président de l’Epad. Le projet prévoit notamment la construction d’une gare TGV dans le quartier d’affaires. Un dossier qui se dessine là encore au plus haut niveau de l’Etat.

> L'Epad en chiffres

> Jean Sarkozy est-il candidat à un poste honorifique ?