L’élection de deux élues PS annulée

  • A
  • A
L’élection de deux élues PS annulée
@ MaxPPP
Partagez sur :

SANCTION - Le Conseil constitutionnel a notamment déclaré inéligible Corinne Narassiguin.

Après l’ascenseur social, l’ascenseur émotionnel, voilà l’ascenseur politique. La semaine dernière, Corinne Narassiguin, toute jeune élue socialiste des Français de l’étranger, s’était fait connaitre du grand public en portant le fer de la majorité dans le débat sur le mariage pour tous. Un coup d’éclat déjà terni.

Elle n’est plus députée. La décision est tombée vendredi matin. Le Conseil constitutionnel a prononcé l'annulation de l'élection de deux députées (PS) représentant les Français de l'étranger et élues le 17 juin dernier, Corinne Narassiguin et Daphna Poznanski-Benhamou.

Sans-titre-1

Pourquoi ? Les Sages ont estimé que la candidate d’alors, qui l'avait emporté face à l'ex-secrétaire d'Etat et porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, n’a pas respecté les règles de financement de sa campagne électorale. Il lui est reproché d'avoir "ouvert deux comptes bancaires, dont un à l'étranger", alors que les candidats sont tenus "d'ouvrir un compte unique retraçant la totalité de leurs opérations financières". Partant de ce constat, son élection a été invalidée en raison du "caractère substantiel des obligations méconnues".

Frédéric Lefebvre

© Maxppp

Quelles sont les sanctions ? Elles sont radicales. Les deux élus socialistes voient leur élection purement et simplement annulées. Un nouveau scrutin sera organisé ultérieurement. Avec Frédéric Lefebvre qui a "réagi avec satisfaction" à la décision du Conseil constitutionnel. "Je souhaite aller à nouveau devant les électeurs", explique l'ex-ministre au JDD.fr. "J'étais bien sûr au courant d'un certain nombre d'irrégularités".

En outre, le Conseil constitutionnel leur a infligé une peine d’inéligibilité d'un an. Quatre autres candidats ont également été sanctionnés par les Sages. Antoine Treuille et Emile Servan-Schreiber, candidats (divers droite) dans la même circonscription que Corinne Narassiguin, ainsi que Gil Taieb (divers) et Philippe Karsenty (divers droite), candidats dans la même circonscription que Daphna Poznanski-Benhamou, ont eux aussi été déclarés inéligibles, eux aussi en raison d’irrégularités dans leurs comptes de campagne.

Une décision qui fait réagir